Immobilier et logement

Mérule : Le Finistère renforce les diagnostics parasitaires par arrêté

infestation de mérule dans un logement inoccupé

Le département du Finistère fait partie des départements français ou certaines pathologies du bâtiment font plus de dégâts que dans les autres régions. Et pour aider à protéger les futurs acquéreurs de vices cachés, notamment contre la problématique des champignons lignivores, deux arrêtés consécutifs ont été mis en place, l’un en janvier 2018, et l’autre en 2019.

Que disent ces arrêtés

La loi Alur avait pour mission de faire remonter auprès des mairies les cas de mérule afin d’en connaître la propagation et aider à prévenir les futurs acquéreurs. Mal suivie, ou mauvaise communication, celle-ci n’a pas eu l’effet escompté.

La préfecture du Finistère, aux travers de deux arrêtés (janvier 2018 et septembre 2019), impose désormais lors d’une transaction, la réalisation d’un état parasitaire du bâtiment (norme NFP 03-200) qui doit être annexé à l’acte authentique de vente chez le notaire.

Le coupable ? Le mérule, un champignon lignivore

Parmi les pathologies qu’un diagnostiqueur immobilier se doit de mettre en avant dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, il y a bien sûr les insectes à larves xylophages, dont font partie les vrillettes et capricornes des bois, mais aussi les champignons de pourriture cubique.

Véritable fléau, les champignons lignivores comme le coniophore des caves, mais surtout le mérule (serpula lacrymans), connu sous le nom de mérule pleureuse, déciment les habitations si elles ne sont pas diagnostiquées à temps.

On l’appelle la lèpre des maisons, le cancer du bâtiment, et ce n’est pas pour rien. Présents dans le département du Finistère, et ce, étant donné sa particularité météorologique, les spores se disséminent rapidement et facilement. Si ces spores trouvent un terrain propice, notamment un environnement humide, confiné et une certaine température, alors la mérule peut commencer son travail de destruction du bois.

Bien que difficilement perceptible (à part des plinthes gondolées et des auréoles particulières sur le plancher…) la mérule fait son travail sournoisement derrière les cloisons et dans des endroits dans lesquels on va rarement.

Exemple d'un état parasitaire effectué pour la vente d'un bien immobilier

Exemple d’un état parasitaire effectué pour la vente d’un bien immobilier

Les risques sont énormes. Si des pièces de bois structurelles sont affectées, et c’est souvent le cas, c’est l’ensemble de la maison qui peut en pâtir.

Un diagnostic obligatoire dans 20 villes du Finistère

L’ensemble du département est concerné par cet arrêté, ce n’est pas qu’une zone délimitée. Ce qui confirme son implantation. Sont concernées aussi bien des villes historiques comme Quimper ou encore Pont Aven, mais aussi des villes du littoral Nord comme Plouescat ou Morlaix.

L’ensemble des villes est recensé sur la page https://www.finistere.gouv.fr/Politiques-publiques/Amenagement-du-territoire-construction-logement/Construction/Regles-de-la-construction/Les-parasites-du-bois

Alors si vous comptez faire l’acquisition d’un bien immobilier en Bretagne soyez vigilant.

Laisser un commentaire