Environnement

la ventilation positive : un air nouveau dans la maison

Toutes nos maisons et appartements devraient être soit ventilés naturellement ou mécaniquement : puits provençal, puits canadien, VMC simple flux ou double flux sont les solutions de ventilation de la maison les plus courantes, mais pas toujours les plus efficaces. Et devant les problèmes de pollution intérieure que nous connaissons, il va être de bon goût de regarder cette nouvelle technologie de près, encore méconnue des propriétaires : la ventilation positive, ou encore appelée la ventilation par surpression. 

la ventilation mécanique par insufflation : des vertus que l’on ne soupçonnerait pas

Si la VMC (ventilation mécanique contrôlée) à simple flux utilise le système de dépression pour ventiler notre maison, la ventilation positive va travailler, elle, dans le sens opposé. Le circuit d’air de la VMC va passer depuis les trappes créées sur vos ouvertures dans les pièces pour être rejetés via les conduits vers l’extérieur grâce au moteur située généralement dans les combles.

Le système de ventilation positive va lui capter l’air extérieur depuis un chapeau de toit, le filtrer (via un filtre F7 ou un filtre G4) et le réchauffer au travers de son mécanisme, pour ensuite le répartir harmonieusement dans les pièces de la maison, avant d’être extrait par les ouvertures naturelles ou crées à cet effet. Il poussera sur son passage tous les éléments indésirables contenus dans notre air vicié. on parle dans ce cas de ventilation par surpression, en opposition au système de dépression de la VMC.

  • Chasser et pousser l’humidité : Si vous rencontrez des problèmes de taux d’humidité élevé ou si vous êtes embêté par des moisissures sur les murs ou certaines pièces de votre maison, la ventilation positive se chargera d’assainir votre habitation.
  • Limiter les agents toxiques de la maison : COV, pollens, acariens, fumée de cigarette, radon, cela vous parle ? Ces polluants intérieurs envahissent nos maisons et cause de nombreux soucis de santé sur les sujets les plus fragiles. La ventilation par surpression agit sur le bien des occupants en chassant à l’extérieur tous ses polluants. le Filtre F7 et/ou filtre G4, installés dans le mécanisme, filtrent l’air et purifient votre environnement et logement.
  • Vous aider à réaliser des économies d’énergie : en diffusant de façon homogène l’air dans votre maison, les calories sont mieux réparties. Cet environnement homogène de l’air, vous permet de réduire le chauffage, et vous aide à réaliser à terme des économies sur vos factures de dépenses énergétiques.

Schéma du principe de ventilation positive (Copyright eoletec)

Une installation facilitée en rénovation

Il est parfois compliqué de changer radicalement de système de ventilation mécanique, surtout si vous connaissez des désordres dues à l’humidité et que vous souhaitez mettre en place un système curatif probant. Le gros avantage technique, en optant pour l’installation d’une ventilation de ce type, est que vous limitez les tracasserie de pose, comme ceci peut être le cas dans le cas d’une pose de VMC double flux.



Le bloc moteur s’installe dans les combles, et ne nécessite qu’une entrée d’air sur votre toiture (d’autres systèmes existent pour les solutions installées dans les caves). Pour ce qui est de l’insufflation depuis les combles vers les pièces, 1 ou 2 trappes suffisent au passage de l’air, et à sa sa diffusion dans les pièces. Pour l’évacuation de l’air vicié, les trappes présentes sur sur vos fenêtres achemineront l’air vers l’extérieur. Dans certains cas les installateurs pourront avoir recours à un détalonnage des portes pour faire passer l’air de pièce en pièce.

Pour ce qui est du temps de pose, les installateurs n’ont besoin que d’une journée pour mettre en place un système complet de ventilation. Dans le cas d’une installation en mode appartement ou cave, si la pose et version murale sont retenues, un carottage sera nécessaire. Lors de la visite de votre logement, demandez à ce que l’installateur fasse bien apparaître ces éléments sur le devis de pose.

Des fabricants qui nous facilitent la vie de tous les jours

De grandes marques assurent la fabrication et l’élaboration de système de ventilation. On peut notamment citer Ventilairsec et son système VMI© (Ventilation mécanique par Insufflation),  Eoletec et sa VPH© (Ventilation Positive Hygrorégulée), Labo AAI et sa VPS-Box© (Ventilation par Surpression) spécialistes depuis de nombreuses années.

Tous proposent une version comble ou version appartement. Votre conseiller commercial devra vous afficher clairement quels appareils seront les plus appropriés selon votre logement.

Ils misent énormément sur cette technologie récente de ventilation. Ils redoublent d’ingéniosité pour élaborer des systèmes économes, autonomes et silencieux, et ce, pour votre confort d’utilisation. A noter que certains fabricants vous fournissent une télécommande avec votre système. Cette télécommande va afficher les taux d’humidité, la température de préchauffage. Bien que l’installateur aura pris soin de paramétrer votre système de ventilation le jour de l’installation, votre télécommande vous permettra d’agir sur la ventilation pour des besoins ponctuels. Dans tous les cas, le jour de la livraison, demandez un maximum d’information à votre installateur.

Pour ce qui est du prix d’une ventilation positive, si vous souhaitez l’installer par vous-même,  il vous faudra débourser au minimum 700/800 euros. Mais ce n’est pas forcement la meilleure solution, car certaines particularités techniques pourrait vous échapper.

La pose par un professionnel vous garantira une installation aux normes, vous permettra de récupérer des avantages fiscaux et une TVA amoindrie, et surtout d’un contrat d’entretien et de maintenance. Le prix d’une telle prestation sera en moyenne entre 2500 et 5000 euros suivant la marque et les travaux d’adaptation nécessaires à la pose.

Alors qu’attendez vous pour assainir votre maison et profiter d’un renouvellement de l’air efficace? Renseignez vous auprès des professionnels près de chez vous, ils seront forts d’argument.

10 Commentaires

  • La ventilation positive ou vmi fait migrer de l’air chaud dans les cloisons ou l’isolation et au final accentue les problèmes de condensation dans les cloisons …On a l’impression au début d’un asséchement de la maison mais au final c’est pire…regarder sur lesites de vente en ligne connu exemple LBC pourquoi vous trouver des ventilations de ce type à 200€…Installer une VMC coutera moins cher et sera bien + efficace. Les ventilations positives ou VMI ne sont pas reconnus dans la RT 2012 ne cherché pas pourquoi !
    francis

    • Installateur de tous types de ventilations avec mes équipes d’électriciens, elles ont toutes leur destination spécifique en fonction des locaux à ventiler : chaque bâtiment est un cas particulier qui doit être étudié techniquement en détail afin d’envisager la solution la mieux adaptée suivant la configuration spécifique.

      Ventilation mécanique hygroréglable, double flux ou ventilation positive, chacune est bonne, mais cependant pas partout !

      En effet, en neuf on privilégie la vmc ou la double flux, par contre en rénovation, la ventilation positive est bien mieux adaptée. Les maisons rénovées ou en rénovation ne sont pas soumises à la RT 2012 sauf si l’architecte et le maître d’ouvrage qui effectue la rénovation le demandent.

      Installer une Ventilation positive est une des solutions pour faire migrer l’humidité et les polluants de plus en plus présents dans nos habitations (Co², Composés organiques volatiles, gaz de type radon, pollens, etc.), et nous passons de plus en plus de temps chez nous dans une atmosphère confinée et sur-isolée ne permettant plus à la maison de respirer (ITE, double vitrage, isolations extrêmes…), ou nous captons et respirons cette pollution continuellement – pour information la maison est l’endroit le plus pollué au niveau de l’air intérieur, même si l’on aère 20 minutes par jour, car « aérer » n’est pas « ventiler », sur une journée nous respirons en tant qu’adulte environ 15mille litres d’air, et nous passons en moyenne 12 heures dans notre maison par jour…

      A titre informatif, les ventilations positives sont installées en majorité dans les pays anglo-saxons depuis des décennies, et en France ce système est apparu il y à une trentaine d’années, bien que certains lobbies de constructeurs franco français s’y opposent (au passage c’est d’ailleurs eux qui ont édictées les règles régissant quel produit est ou non conforme à la RT ou au DTU… facile de brouiller les pistes dans ce cas pour les profanes), de nombreuses personnes utilisent à ce jour ce type de ventilation pour assainir l’ensemble de leur habitat et non pas seulement les pièces d’eau (vmc) ou avoir recours à une double flux impliquant des travaux lourds en rénovation (multiples passages de gaines) et parfois il est même totalement impossible d’effectuer ce type d’installation.
      Enfin, dans de multiples centres hospitaliers, chambres blanches, ou activités très spécifiques nécessitant une purification de l’air perpétuelle, c’est la ventilation positive qui est installée.

      Les coûts sont à nuancer comme tout type de produits. seule la préconisation technique et l’étude spécifique d’un bien permet de définir précisément la solution la mieux adaptée et pérenne, donc il ne faut pas partir sur des généralités en disant « c’est bien » ou « ce n’est pas bien », mais plutôt faire appel à un professionnel qui maîtrise les tenants et les aboutissants de chaque type d’installation afin de préconiser celui le mieux adapté au bâti.

      A titre personnel si je devais choisir un type de ventilation, j’opterais pour la ventilation positive qui est installée chez nous depuis 9 ans maintenant dans une maison de 1954, si je construisais en neuf ce serait une double flux. je ne me vois pas en 2017 utiliser un appareil datant des années 50 qui ne gère que le quart d’une problématique globale de l’habitat, uniquement dans les toilettes, la salle de bains et la cuisine… et les chambres alors, et le salon alors, la salle a manger etc…. ces pièces n’ont elle pas droit au même traitement pour notre confort ?

      j’adore la Ford T, mais aujourd’hui je roule en 208, pourquoi à votre avis ????

      Patrick A., Technicien Bâtiment

  • Bonjour,
    Nous utilisons cette technique VPH et avons constaté une très nette amélioration surtout absence
    d’humidité ou odeurs dues à celle ci.
    Par contre IMPOSSIBLE de savoir le coût de la consommation car aussi bien le fabricant que le
    prestataire de pose ne semble (ou ne veut) pas nous répondre. On nous a dit 200 euros par an dans notre cas ( 60 m² ). Mais il nous semble que cela est LARGEMENT FAUX .
    Nous souhaiterions un avis de professionnel ou de particulier utilisateur et vous en remercions par avance.
    Cordialement

  • Bonjour,
    j’ai laissé un messge demandant quelle était le coût d’une consommation par vph car celui donné
    par le fabricant ou le prestataire me semble LARGEMENT FAUX : 200 euros /an pour 60 m².
    Mes messages ici ne sont pas conservés (?) et ,pourtant , je souaiterai avoirl’avis d’un professionnel ou d’un particulier utilisateur de VPH . Merci par avance.
    Bien cordialement

  • Avant de choisir votre système de ventilation vérifiez que celui-ci est compatible avec la réglementation Française, A savoir l’arrêté de 1982 qui demande entre autre a une ventilation mécanique de tourner 24h/24 et 7j/7, ce qui n’est pas le cas de la VPH.

    La seule ventilation par insufflation respectant cet arrêté et même la RT 2012 est la VMI® de Ventilairsec. Et eux fournissent tous les éléments que vous souhaitez sur leurs produits sans cacher quoi que se soit. Leur système est breveté et gère son débit d’air en fonction de la température et humidité intérieur et extérieur, une vrai gestion hygrométrique en fait et une surventilation nocturne l’été pour rafraichir votre logement. On peut citer encore plein d’autres avantages…

    • bonjour, Pour la conso, c’est surtout la résistance électrique qui consomme, le ventilateur c’est nettement moins, peut-être 80 watts. Normalement il me semble que les résistances font 500 watts, et comme l’air qui entre est froid en hiver, 500 watts sur 24 heures, ça fait 12 kw plus la conso du ventilateur. 12 kww à 0,16 = La résistance seule peut consommer presque 2 euros sur 24 heures. On pourrait la mettre sur programmateur journalier et la couper à certains moments notamment la nuit où l’air entrant est le plus froid., par exemple de minuit à 6 heures du matin, même si on peut faire fonctionner 15 mn de temps en temps.

      On peut aussi régler moins chaud, mais on sentira le froid. Ou alors préchauffer l’air en faisant passer un tuyau métal autour d’une cheminée dans les combles par ex. ou prendre l’air dans une véranda. Tout est possible.

  • Bonjour la ventilation positive peut aider résoudre certains problèmes d’humidité… Chez solutions Radon nous avons fait le choix de traiter le radon par un système de mise en dépression du sol-SDS. Cette technique présente comme intérêt d’être relativement simple à mettre en oeuvre et économe en énergie (pas de filtre à changer, pas de préchauffage d’air, pas ou peu d’entretien sur la machine ….) Cette solution permet de limiter les remontées de polluants gazeux en provenance du sol comme le radon, benzène et autres …en apportant une garantie sur les résultats
    Vous pourrez trouver plus d’information sur cette technique sur :
    https://www.solutions-radon.fr/
    https://www.solutions-radon.fr/techniques-reduction

  • questions sur les entrees et l’aeration dans les logements :
    Je me suis interresé à l’installation d’une vps box pour mon logement. J’ai contacté quelques installateurs et leur ai demandé combien de bouches d’aération et entree étaient nécessaires pour assurer un bonne qualité de l’air. J’ai bien compris que pour avoir un air sain, la machine insuffle de l’air et est ensuite extraite vers les bouches. Mais qu’en est il de la chaleur perdue ? Existe t’il un rapport sur le fonctionnement de la vps box et les sorties de chaleur évacuée par les bouches ?

Répondre à Autret X