X
    Categories: Environnement

Le dirigeable et les fôrets : le pari du passé tourné vers un futur plus écologique

Le dirigeable, a longtemps suscité les fantasmes des voyageurs passionnés par le ciel. C’est en 1937 que le rêve pris soudainement fin avec un accident terrible en Allemagne. Cependant, certains passionnés ont toujours cru en cet engin fascinant et totalement silencieux. L’ONF tente le pari.

Au fur et à mesure des années, les concepteurs de ballons dirigeables ont eu en main des nouveaux matériaux et ont élaboré des systèmes de sécurité complets, bien loin de la course à la performance et aux records dans laquelle s’affrontaient les premiers constructeurs.

Pour atteindre des zones difficiles, l’hélicoptère à fait ses preuves, cependant, du point de vue économique, sa consommation a été largement remise en cause. C’est le cas notamment dans les zones fortement boisées sur plusieurs kilomètres. C’est ainsi qu’a vu le jour, un projet unissant plusieurs nations : “Baleine volante”. Ce projet international, regroupe plusieurs techniciens issus d’un consortium : France, Chine, Maroc. Monté à Istres, ce projet aura pour objectif l’exploitation du bois des forêts et fera travailler près de 3000 personnes.

L’Office national des forêt a décidé de tenter ce pari audacieux, en espérant pourvoir ainsi dégager des millions de mètres cubes de bois qui demeurent au sol. Ce mode de transport économique et écologique, permettra également la conservation du patrimoine forestier en évitant la construction de routes d’accès aux sites. La “baleine volante” est attendue en 2021 au-dessus de nos têtes, de quoi agrémenter nos balades forestières, de visions d’un autre temps.

 

 

Chris L. :