récupération eau de pluie du toit
Crédits photo @ Infobourg.fr

Comment optimiser votre système de récupération d’eau de pluie pour une maison plus durable ?

Alors que le changement climatique fait peser des incertitudes sur l’approvisionnement en eau potable, la récupération d’eau de pluie s’impose comme une solution pratique et écologique. Pourtant, savez-vous que cette ressource précieuse peut être optimisée pour une utilisation plus vaste et plus efficace dans votre maison ? Suivez le guide pour une maison plus durable !

L’eau de pluie, une ressource à ne pas sous-estimer

Selon l’IFEP (Fédération des Industriels Français de l’Eau de pluie), le recours à l’eau de pluie peut conduire à une économie significative de 44% de votre consommation d’eau potable. Au-delà de l’arrosage du jardin ou du lavage de la voiture, l’eau de pluie peut être utilisée pour alimenter vos toilettes, laver vos sols ou faire tourner votre lave-linge. Cependant, il est important de rappeler que cette eau n’est pas potable et ne peut être utilisée pour la cuisine ou la douche.

Optimiser la collecte d’eau de pluie

La première étape pour optimiser votre système de récupération d’eau de pluie est d’améliorer la collecte, vous l’aurez compris une chaine de pluie ne suffira pas. Une descente de gouttière équipée d’une crapaudine, un dispositif filtrant les débris, est indispensable. En évitant l’accumulation de feuilles et autres résidus, vous garantissez une qualité d’eau supérieure. De plus, une maintenance régulière de vos gouttières permettra d’optimiser la quantité d’eau collectée.

Un stockage adapté pour une utilisation optimisée

Le stockage est une autre composante cruciale de votre système. Une cuve enterrée est souvent recommandée pour éviter l’exposition directe au soleil, qui favorise le développement de micro-organismes. L’installation d’un trop-plein sur la cuve permet d’évacuer l’eau en cas de surcharge, tandis qu’un dispositif de filtration avant la cuve assurera une qualité d’eau optimale.

Aménagement et maintenance du réseau de distribution

Une fois l’eau stockée, son acheminement vers les points d’utilisation nécessite une installation spécifique. Pour évaluer la quantité d’eau de pluie consommée et calculer la taxe d’assainissement, un compteur d’eau peut être placé sur la canalisation reliant la cuve à la maison. De plus, il est impératif de prévoir un réseau distinct pour l’eau de pluie, afin d’éviter toute confusion avec le réseau d’eau potable.

La maintenance du système est également essentielle. Celle-ci comprend le nettoyage régulier de la cuve, du système de filtration et des gouttières, ainsi que la vérification de leur bon fonctionnement. Selon la réglementation, la cuve et les systèmes de filtration doivent être entretenus une à deux fois par an par une société spécialisée.

Rester conforme à la réglementation

L’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison est soumise à certaines réglementations. Pour éviter tout risque sanitaire, l’eau de pluie doit être collectée à partir de toitures inaccessibles et ne doit pas être récupérée à partir d’une toiture en amiante-ciment ou en plomb. En outre, une signalisation claire indiquant “eau non-potable” doit être placée à côté de chaque robinet d’eau de pluie et de chaque WC. En cas de travaux ultérieurs, un plan du réseau d’eau de pluie est nécessaire pour éviter toute confusion avec le réseau d’eau potable. De plus, si l’eau de pluie est rejetée dans le réseau d’assainissement collectif, une déclaration en mairie est obligatoire.

Calculer la capacité de la cuve

La taille de la cuve de stockage est un autre facteur à prendre en compte. Un calcul approximatif de la quantité d’eau que vous pourrez récupérer peut être obtenu en multipliant le niveau de précipitations mensuelles (en mm) par la surface de votre toiture (en m²). Pour un calcul plus précis, il faut également tenir compte du coefficient de restitution de la toiture et du rendement du système de filtration. Par ailleurs, le volume de votre cuve dépendra également de l’utilisation que vous ferez de cette eau.

Le rôle de la filtration

La filtration joue un rôle crucial dans l’optimisation de l’utilisation de l’eau de pluie. Il existe différents systèmes de filtration, allant des filtres grossiers, qui éliminent les feuilles et les débris, aux filtres fins, qui éliminent les particules plus petites. La sélection du bon type de filtre dépendra de votre utilisation spécifique de l’eau de pluie. Par exemple, pour l’arrosage du jardin, un filtre grossier peut suffire, tandis que pour l’utilisation intérieure, un filtre plus fin sera nécessaire.

Vers un avenir plus durable

Optimiser votre système de récupération d’eau de pluie peut sembler complexe, mais les bénéfices sont multiples. Non seulement vous ferez des économies sur votre facture d’eau, mais vous contribuerez également à la préservation de cette ressource précieuse. Dans un contexte de changement climatique et de raréfaction de l’eau, chaque geste compte. Alors, prêt à faire le pas vers une maison plus durable ?

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.