Un mulot

Comment se débarrasser des mulots dans les murs et les plafonds ?

Le frémissement des petits pas dans les murs, les grattements nocturnes dans les plafonds… Ces nuisances sonores ne sont pas le fruit de votre imagination mais bien souvent l’œuvre de mulots qui se sont infiltrés dans votre maison. Ces petits rongeurs peuvent causer des dégâts matériels, sans parler du stress qu’ils génèrent. Alors, comment faire pour s’en débarrasser de manière efficace ?

Comment déterminer si vous avez des mulots chez vous ?

Si vous soupçonnez la présence de mulots dans votre maison, voici quelques signes audibles qui pourraient confirmer vos doutes. Tout d’abord, ces petits rongeurs sont particulièrement actifs la nuit. Ainsi, il est courant d’entendre des bruits de grattements, des petits pas précipités ou même de légers frottements provenant des murs, des plafonds ou des planchers pendant cette période.

Un mulot dans un mur

Ces sons au départ très discrets, mais parfois persistants, sont souvent le premier et le principal indicateur d’une infestation. Si ces bruits vous tiennent éveillé la nuit ou vous alertent régulièrement, il est fort probable que des mulots aient élu domicile dans votre habitation.

Répulsifs et ultrasons

Avant de penser à des méthodes plus radicales, il peut être intéressant de se tourner vers des solutions naturelles et non nuisibles pour l’animal. Ces dispositifs émettent des ondes sonores imperceptibles pour l’humain mais gênantes pour les rongeurs. Installés près des zones d’activité des mulots, ils peuvent les repousser efficacement des murs et plafonds.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles de poivre noir, de menthe et de lavande sont reconnues pour leurs propriétés répulsives. En vaporisant ces huiles autour des zones infestées, vous pouvez créer une barrière olfactive désagréable pour les mulots.

Plantes répulsives contre les mulots

Certaines plantes ont la particularité de repousser naturellement les mulots grâce à leur odeur ou leur composition.

Ricin, ail et sureau : Ces végétaux sont particulièrement réputés pour leur capacité à éloigner ces petits rongeurs. En disposant ces plantes autour de votre habitation ou en les cultivant en pots à l’intérieur, vous créez un périmètre répulsif naturel qui encourage les mulots à se diriger vers d’autres lieux.

Nettoyage et réparation

Un environnement propre et bien entretenu est moins attractif pour les mulots. Veillez à nettoyer régulièrement vos espaces, à éliminer les sources de nourriture et à réparer les fissures ou trous qui pourraient servir de porte d’entrée. Vérifiez également les trous autour de votre maison.

Piégeage

Si les méthodes douces ne suffisent pas, le piégeage reste une solution. Des pièges à ressort aux pièges collants, il existe de nombreuses solutions pour capturer les mulots sans les blesser, afin de les relâcher ensuite dans un environnement plus adapté.

Prévention

Une fois votre maison débarrassée des mulots, il est crucial d’adopter des mesures préventives pour éviter une réinfestation. Assurez-vous de bien sceller les ouvertures, de ranger les aliments dans des contenants hermétiques et de maintenir un niveau de propreté optimal. Et n’oubliez pas, face à une infestation massive ou persistante, faire appel à un professionnel peut être la meilleure option. Ces experts disposent des outils et connaissances nécessaires pour éliminer le problème à la source.

Impact des mulots : Pourquoi agir ?

Un mulot dans un habitation

Les mulots, malgré leur petite taille, peuvent causer des dégâts disproportionnés par rapport à leur gabarit. Voici quelques raisons pour lesquelles leur présence ne doit pas être prise à la légère :

  • Dommages matériels : Ces rongeurs ont des dents continuellement en croissance, ce qui les pousse à ronger régulièrement divers matériaux pour les user. Ils peuvent ainsi s’attaquer à des fils électriques, des tuyaux, du bois, des isolants et bien d’autres éléments de votre habitation. Les conséquences peuvent aller d’une simple dégradation esthétique à des risques d’incendie en cas de fils électriques endommagés.
  • Nuisances alimentaires : Les mulots sont constamment à la recherche de nourriture. Ils peuvent s’introduire dans vos réserves et cellier, contaminer vos aliments par leurs excréments, leur urine ou par leur simple passage, engendrant des pertes et des risques pour la santé.
  • Transmission de maladies : Comme de nombreux rongeurs, les mulots peuvent être porteurs de maladies transmissibles à l’homme, comme la leptospirose ou la maladie de Hantavirus. Leur urine, leurs excréments ou une simple morsure peuvent être des vecteurs de transmission.
  • Multiplication rapide : Si vous n’intervenez pas rapidement, il faut savoir que les mulots se reproduisent à une vitesse impressionnante. Une femelle peut avoir plusieurs portées par an avec plusieurs petits à chaque fois. Une infestation légère peut rapidement devenir un problème majeur.

Face à ces menaces potentielles pour votre maison et votre bien-être, il est donc essentiel de prendre des mesures dès les premiers signes de leur présence.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.