La cabane dans les arbres : un rêve de gosse qui se réalise

Deux enfants dans une cabane dans les arbres
Crédit photo canva.

Initialement petite habitation grossièrement construite au sol ou dans les arbres, elle est devenue ces dernières années un véritable phénomène de mode. Ultra tendance pour des néo-touristes en quête de verdure, elle est cette madeleine de Proust pour un grand nombre d’entre nous. Car la cabane dans le jardin ou dans les arbres, c’est avant tout un rêve de gosse. Alors si vous aussi vous souhaitez construire dans votre jardin un petit îlot bucolique à souhait, découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Pourquoi une cabane dans les arbres ?

Une cabane dans les arbres est l’endroit idéal pour qu’un enfant puisse jouer et explorer. C’est un excellent moyen de les attirer loin des écrans. De plus, il peut s’agir d’un projet familial amusant à construire ensemble. Mais pas seulement car aujourd’hui la cabane dans les arbres n’est plus uniquement destinée aux enfants. Elle est devenue une véritable pièce supplémentaire ultra tendance où dormir à la belle étoile, recevoir des amis voire même être transformée en une extension pour un gîte.

C’est pourquoi avant de vous lancer dans une telle construction, il est nécessaire de bien réfléchir en amont à votre projet. Cette cabane est-elle uniquement faite pour vos enfants ? Est-elle pour vous et éventuellement des enfants adolescents ? Pour un projet de gîte ?

Même si construire une cabane dans les arbres est une expérience amusante et enrichissante pour toute une famille, elle nécessite de respecter les réglementations en vigueur et d’utiliser des matériaux durables afin de garantir une expérience sûre et amusante pour tous.

Dans les différents types de cabane, c’est sûrement celle qui fait la plus rêver. Et c’est aussi celle qui demande la plus grande exigence en matière de sécurité du fait qu’elle se construit en hauteur. Pour commencer il est nécessaire :

  • d’avoir la place suffisante car construire dans les arbres demande de l’espace. Evitez de trop défigurer votre arbre et construisez une cabane dans les arbres uniquement si votre arbre le permet.
  • d’avoir sur votre terrain les essences d’arbre qui vont pouvoir supporter un tel poids. Tous les arbres ne s’y prêtent pas (trop frêle, malade, trop jeune ou trop vieux…)
  • de savoir quel type de cabane vous souhaitez (en planche, avec des branches, en palette…)
  • de savoir pour quel type de projet (personnel ou tourisme)
  • de choisir du matériel de construction solide et durable
  • de connaître la bonne hauteur car cela ne s’improvise pas
  • d’effectuer en amont selon la surface de votre cabane les autorisations nécessaires pour une telle construction
  • de faire des plans
  • etc.

Une cabane dans les arbres n’est pas une construction anodine. De plus, elle n’est pas recommandée pour des enfants en bas âge, pour cela tournez-vous vers une cabane au sol.

La cabane en bois dans les arbres doit donc pouvoir supporter un minimum d’aménagement selon si vous souhaitez par exemple dormir à la belle étoile. Elle doit impérativement être une construction soignée afin de pouvoir en profiter de nombreuses années.

Quelles sont les meilleures essences pour construire une cabane dans les arbres ?

Les essences les plus adaptées sont :

  • le chêne
  • l’érable
  • le sapin
  • le hêtre
  • le pommier

Quelles sont les qualités indispensables qu’un arbre doit présenter ?

Comme indiqué précédemment, le choix de l’arbre est indispensable pour la réussite d’un tel projet. Vous pouvez bien évidemment vous tourner vers un spécialiste le cas échéant. Autrement sachez que l’arbre idéal doit posséder les qualités suivantes :

  • avoir un tronc robuste
  • des racines profondes
  • aucun signe de parasites ou de maladies
fabrication du toit d'une cabane dans un arbre.
crédit photo canva.

Quelles sont les différentes étapes pour la construction d’une cabane dans les arbres ?

  • le choix de l’arbre : l’arbre sera choisit en fonction de la taille du tronc. Pour une cabane de 3 mètres par 3, le diamètre de l’arbre ne doit pas être inférieur à 30 cm. Pour cela, utilisez un mètre à ruban pour mesurer sa circonférence puis divisez le chiffre obtenu par π (3,14).
  • le choix de l’orientation de la cabane va également être primordial. Si vous avez des habitations à proximité, parlez-en avec vos voisins par courtoisie avant toute construction. Cela vous évitera par la suite des plaintes éventuelles et de préserver toute cordialité avec votre voisinage.
  • l’ancrage de la cabane va être un autre point très important. Il existe bien évidemment plusieurs manières de stabiliser votre cabane. N’oubliez pas que votre construction va être en hauteur qui plus est dans un arbre soumis au vent. Le vissage dans le tronc de l’arbre peut endommager l’arbre c’est pourquoi le choix des matériaux va être déterminant. Afin d’éviter de percer le tronc, vous pouvez envisager de construire une cabane sur pilotis autour de l’arbre à une certaine hauteur pour avoir cette sensation de hauteur.
  • la forme de la cabane va définir le type de structure nécessaire. N’oubliez pas de faire des plans voire même une maquette en carton.
  • pour ce qui est des points de fixation, un arbre fourchu vous offrira bien plus de points d’accroche.
  • l’étanchéité du toit est également très important c’est pourquoi il est important de choisir des matériaux adaptés de qualité.
  • le moyen d’accès à votre cabane est un autre point à ne surtout pas négliger. Selon l’utilité de votre cabane, si elle est à titre personnel ou professionnel, l’accès ne sera pas forcément le même. Quoi qu’il en soit, misez toujours sur la sécurité. Cela peut être une échelle en bois, en corde, des escaliers…
  • n’oubliez pas également que vous pouvez vernir ou traiter votre cabane et ainsi la protéger des intempéries et des parasites
  • etc.
type de cabane dans un arbre
crédit photo canva.

Comment limiter les risques d’accident ?

Pour commencer, ne visez pas trop haut pour votre cabane même si cela peut être séduisant. Vous éviterez ainsi bien des tracas et minimiserez les risques de chutes. Si la cabane est essentiellement utilisée par des enfants, vous pouvez toujours imaginer une balustrade tout autour d’elle voire même un filet.

Vous pouvez aussi imaginer un sol plus meuble avec des copeaux de bois sous la cabane par exemple. Certes cela n’évitera aucunement les chutes mais si chutes il y a, elles seront tout de même amorties.

N’oubliez pas également de vous rapprocher de votre assurance pour savoir si ce type de construction est prise en compte par votre contrat d’assurance.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.