L’installation d’un poêle à granulés : Comment faire ?

comment installer un poêle à pellets

L’installation d’un poêle à granulés est un projet délicat, nécessitant attention et précision pour garantir une efficacité optimale et une sécurité maximale pour les occupants de la maison. Dans cet article, nous explorerons les différentes étapes et critères à prendre en compte lors de ce processus.

1. Le choix de l’emplacement

L’emplacement de votre poêle à granulés est une première étape cruciale. La pose doit être pensée en fonction du système d’évacuation des fumées. Les options principales sont :

  • Une sortie via une cheminée existante.
  • L’installation d’une ventouse, soit verticalement sur le toit (similaire à une cheminée) ou horizontalement sur un mur extérieur.

Il est judicieux de positionner votre poêle au centre de la pièce principale ou à proximité d’une cage d’escalier, surtout si vous habitez une maison à étages. Cette disposition garantit une diffusion de la chaleur de manière plus uniforme.

2. Détails techniques

Un poêle à granulés en marche

Lorsque l’on parle d’installation d’un poêle à granulés, les détails techniques sont d’une importance capitale pour garantir à la fois sécurité et efficacité. Approfondissons certaines spécificités essentielles :

Zones d’installation :

  • Zone 1 : Si vous envisagez d’utiliser un ancien conduit de cheminée, vous vous situez dans cette zone. Sinon, pour une nouvelle installation, le conduit vertical doit être érigé de telle manière qu’il dépasse le faîtage du toit d’au moins 40 cm. Ceci est crucial pour garantir une évacuation des fumées optimale et prévenir tout refoulement.
  • Zone 2 : Ici, on fait référence à l’installation d’un conduit concentrique qui débouche sur le toit sans nécessairement le dépasser. Cependant, il est impératif de respecter des distances de sécurité strictes, notamment vis-à-vis des fenêtres et autres ouvertures pour prévenir les risques d’infiltration de fumée dans la maison.
  • Zone 3 : Cette zone concerne l’installation d’un conduit qui débouche directement sur une façade. Là encore, une attention particulière doit être accordée aux distances de sécurité par rapport aux ouvertures comme les fenêtres ou les portes.

Conseils sur la ventouse :

Ventouse d'un poêle à granulés

La question de l’orientation de la ventouse (horizontale ou verticale) est primordiale.

  • Verticale : Souvent comparée à une cheminée traditionnelle, cette solution est optimisée pour une évacuation directe des fumées en hauteur. Elle permet une dispersion rapide de la fumée, réduisant ainsi les risques de pollution ou d’inhalation pour les occupants.
  • Horizontale : Cette solution est couramment choisie pour des raisons esthétiques ou en cas d’impossibilité d’installation verticale. Néanmoins, la ventouse horizontale nécessite d’être vigilant concernant les obstructions potentielles à proximité, comme les arbres ou les bâtiments adjacents, qui pourraient gêner l’évacuation des fumées.

Le choix technique de l’installation dépend fortement de la configuration de votre domicile, de la présence d’un conduit préexistant, et des contraintes esthétiques et pratiques. Pour garantir la sécurité et l’efficacité de votre installation, il est toujours recommandé de consulter un professionnel.

3. Le contrôle du conduit de fumée

Avant d’aller plus loin, assurez-vous que votre conduit de fumée est étanche. C’est une étape essentielle pour éviter tout risque d’infiltration d’air indésirable. Si vous n’êtes pas sûr de la qualité du conduit, l’intervention d’un professionnel est fortement recommandée.

Le conduit de cheminée doit présenter une stabilité, résister à la corrosion et être soumis à un ramonage bi-annuel. Il ne doit pas être partagé avec un autre appareil.

4. Prise en compte des spécificités de la pièce

La pièce d’installation doit avoir un apport d’air suffisant, soit approximativement 50 m³/h, pour une combustion sécurisée. De plus, la solidité du sol est à vérifier car le poids d’un poêle à granulés peut aller de 70 kg à 250 kg.

Si votre sol est de nature combustible, envisagez d’y ajouter une plaque incombustible pour plus de sécurité.

5. Adéquation entre la technologie du poêle et le logement

Un poêle à pellets design

Il existe plusieurs technologies de poêles à granulés. Certains modèles étanches peuvent, par exemple, être évacués aussi bien horizontalement que verticalement. Il est donc primordial de choisir un modèle adapté aux spécificités de votre domicile.

6. Suivre une méthodologie

Il est sage de suivre une démarche étape par étape, allant de la consultation technique à l’entretien régulier du poêle. Les poêles à granulés offrent de multiples avantages tels qu’une gestion simplifiée des pellets, une chaleur douce et un rendement énergétique compétitif.

7. Budget de l’installation

Le coût de l’installation d’un poêle à granulés peut varier considérablement. Il est donc recommandé d’obtenir plusieurs devis. Par ailleurs, des aides financières peuvent être disponibles pour soutenir ce type de projet.

Les normes à prendre en compte pour l’installation d’un poêle à pellets

  1. NF D 35-376, NF EN 13240, EN 13240/A2 :
    • Ce sont des normes qui encadrent la conception, la performance et l’installation des poêles à granulés, garantissant ainsi leur qualité, leur sécurité et leur efficacité énergétique.
  2. Réglementation thermique 2012 (RT 2012) :
    • C’est une réglementation qui impose des critères de performance énergétique pour les logements neufs ou rénovés, visant à réduire la consommation énergétique des bâtiments.
  3. DTU 24.1 :
    • Document Technique Unifié qui précise la réglementation en ce qui concerne la fumisterie, c’est-à-dire l’ensemble des conduits qui constituent l’installation d’un poêle à granulés.
  4. Diamètre du conduit de raccordement :
    • Le diamètre du conduit par lequel les fumées seront évacuées. Pour un poêle à granulés, il est généralement de 80 mm ou 110 mm.
  5. Norme NF DTU 24.1 (distance de sécurité) :
    • Cette norme détaille les distances de sécurité à respecter entre votre poêle et votre mur, ainsi qu’entre l’appareil et les éléments inflammables à proximité.
  6. Arrivée d’air :
    • Il est nécessaire d’avoir une arrivée d’air dans la pièce où le poêle est installé pour assurer une bonne combustion. L’air peut être apporté directement de l’extérieur ou indirectement d’une autre pièce.
  7. Norme NF C 15-100 :
    • Norme relative aux installations électriques, assurant la sécurité des utilisateurs et le bon fonctionnement des installations électriques, y compris le raccordement électrique du poêle à granulés.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.