Piscine naturelle : La baignade à l’état sauvage dans votre jardin

plongeon dans piscine écologique

Alternative écologique à la piscine traditionnelle, la piscine naturelle a tout pour séduire les amoureux de la nature. Comme son nom l’indique, exit les produits chimiques et l’ajout systématique de chlore qui dessèche notre peau, la piscine naturelle est une ode à la biodiversité. Alors si vous préférez nager au milieu des nénuphars et des libellules, la piscine naturelle est incontestablement faite pour vous.

La piscine naturelle : un écosystème à elle toute seule !

Les amateurs de baignades en pleine nature apprécient rarement les odeurs de chlore d’une piscine traditionnelle de même que l’impact environnemental d’une telle construction (utilisation de produits chimiques, consommation d’eau etc.) C’est pourquoi, depuis quelques années la piscine naturelle connaît un véritable engouement auprès d’une population soucieuse de l’environnement. Se baigner dans une étendue d’eau qui rappelle les sensation d’un bain en pleine rivière est l’un des nombreux avantages de la piscine écologique.

Une des caractéristiques principales d’un tel bassin est sûrement son pouvoir auto-nettoyant. Nul besoin de rajouter quoi que ce soit de chimiques et de polluants, ni même de systèmes de filtration high tech, ici ce sont les bactéries présentes naturellement dans notre écosystème par la présence de micro-organismes et de plantes qui vont oeuvrer. Vous devez sûrement vous demander si nager dans un tel environnement où l’eau n’est pas filtrée artificiellement ni traitée chimiquement n’est pas désagréable voire même dangereux ?

Au même titre qu’une baignade dans un lac, la piscine naturelle offre des sensations identiques. Voyons maintenant plus en détail son fonctionnement.

aménagement piscine naturelle

Comment fonctionne une piscine écologique ?

Comme indiqué précédemment, la piscine naturelle n’a ni besoin de produits chimiques, ni d’un système élaboré pour filtrer et nettoyer l’eau. Composée de plusieurs bassins qui communiquent entre eux, la piscine écologique présente trois endroits distincts, la zone de lagunage, la zone de régénération et le bassin de baignade.

Vous ne vous baignerez donc pas au milieu de plantes aquatiques, de grenouilles et de micro-organismes en tout genre ! Car la zone de lagunage est conçue pour assurer ce rôle de filtre et ainsi purifier l’eau. Ensuite, elle est dirigée dans la zone de régénération où l’eau est oxygénée avant de rejoindre le bassin de baignade.

C’est grâce à la présence de certaines plantes aquatiques, de roches, de micro-organismes etc. que l’eau présente dans le bassin de baignade est saine.

Regardons maintenant d’un peu plus près ces différentes zones :

  • la zone de lagunage : bien moins grande que la zone de baignade, c’est dans cette partie que sont placées les plantes qui vont permettre de filtrer et d’assainir l’eau. Véritable système naturel d’épuration, la zone de lagunage est pensée et conçue pour accueillir toute une flore et une faune qui vont participer à la filtration naturelle de l’eau.
  • la zone de régénération : même si elle peut être facultative, elle est tout de même indispensable à l’équilibre de la piscine naturelle. Car cette zone va permettre d’oxygéner l’eau. Souvent sous la forme d’une cascade aussi esthétique que pratique, elle est véritablement un petit plus à cet aménagement écologique.
  • la zone de baignade : elle est souvent équipée d’un écumoire, d’un filtre à sable et d’un compartiment à sédimentation. Bassin plus profond et plus grand que la zone de lagunage, elle est la partie maîtresse de la piscine naturelle même si la zone destinée au lagunage est indispensable à son équilibre naturel.

Découvrons ensemble quels sont les avantages et inconvénients d’une telle installation dans un jardin.

exemple de piscine naturelle
crédit photo

Les avantages d’une piscine naturelle

  • nul besoin de produits chimiques et en l’occurrence polluants pour nettoyer et purifier l’eau de baignade
  • elle s’intègre parfaitement dans son environnement
  • l’entretien est moins onéreux et plus simple
  • la peau n’est pas agressée par l’ajout de multiples produits
  • elle n’est pas soumise à des règles de sécurité
  • elle est une construction bien plus esthétique

Les inconvénients d’une piscine naturelle

  • son coût est plus élevé qu’une piscine traditionnelle
  • l’évaporation de l’eau plus importante qu’une piscine classique. C’est pourquoi le choix d’une piscine naturelle est souvent fait lorsque le terrain possède une source car plus écologique
  • l’attente est bien plus longue le temps que tout l’écosystème se mette en place

De quoi se compose une piscine naturelle ?

La garantie de son bon fonctionnement dépend de différents critères comme un endroit approprié dans votre jardin, l’équipement adapté ainsi que les plantes prévues à cet usage. Evitez toute improvisation dans la zone de lagunage car cette partie est vraiment essentielle car elle va apporter l’équilibre indispensable et nécessaire à l’écosystème présent.

C’est pourquoi il doit impérativement se composer :

  • de plantes purificatrices, oxygénantes et flottantes telles que l’Hippuris, la renoncule aquatique ou encore l’Elodée. Vous pouvez bien entendu rajouter des plantes décoratives comme des nénuphars, des lotus et des papyrus.
  • de bactéries et de petits animaux tels que des grenouilles, des puces d’eau, divers insectes etc. Par contre évitez les poissons qui risquent d’attirer de grandes proies qui peuvent endommager l’aménagement de votre piscine naturelle.

Comment s’entretien une piscine écologique ?

Même si les plantes aquatiques sont là pour purifier et nettoyer l’eau de la piscine, vous devez tout de même assurer un minimum d’entretien afin d’y retirer les algues, les feuilles mortes etc. Du printemps à la fin de l’été cet entretien est régulier, en automne taillez les plantes de la zone de lagunage.

Pour vous faciliter la tâche, il existe des robots tout comme pour les piscines traditionnelles mais adaptés aux piscines naturelles.

Piscine écologique : faire appel à un professionnel ou en auto-construction ?

Sachant que cela demande des travaux importants même s’ils ne sont pas aussi conséquents que pour une piscine traditionnelle, il est tout de même préférable de vous adresser à un professionnel. Vous pouvez éventuellement si vous en avez les compétences louer du matériel pour effectuer vous-même le terrassement et ainsi réaliser de petites économies.

Même si les coûts initiaux sont plus élevés, les dépenses à long terme sont moindres en raison d’un besoin en maintenance et en entretien moins important qu’une piscine traditionnelle.

N’oubliez pas de demander plusieurs devis à différents professionnels avant de vous lancer dans un tel projet.

Faut-il un permis de construire pour une piscine naturelle ?

Si votre piscine écologique occupe un espace de plus de 100 m2 ou a une profondeur de plus de 2 m, vous devez obtenir un permis de construire auprès de votre ville. Le travaux ne pourront commencer qu’une fois que le document correspondant aura été délivré.

Quel est le coût d’une telle piscine ?

Pour l’aménagement d’une piscine naturelle, comptez entre 20 000 et 50 000 euros. Supérieur de 20 % à 30 % de plus qu’une construction classique selon l’espace prévu, le coût d’une telle construction est certes plus important. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

 

 

Votez pour cet article