Réaliser l’entretien de son poêle à bois : les bons gestes pour une chauffe efficace

Vous avez installé un poêle à bois dans votre maison pour vous réchauffer durant les mois les plus froids ? Vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, nous vous donnerons les clés pour bien entretenir votre poêle à bois afin de profiter pleinement de sa chaleur confortable tout l’hiver. Nous vous expliquerons également les obligations du locataire et du propriétaire en matière d’entretien de cet équipement de chauffage. Suivez nos conseils pour une utilisation en toute sécurité et une longue durée de vie de votre poêle à bois.

Quand nettoyer son poêle à bois ?

Pour profiter pleinement de votre poêle à bois, il est important de l’entretenir correctement. Régulièrement, vous devriez vider le bac à cendres et nettoyer la vitre et les parois intérieures et extérieures du poêle. Si vous le faites quotidiennement, vous pourrez assurer une chauffe et une qualité de combustion optimales. N’oubliez pas que pour une cheminée à bois à foyer fermé, le nettoyage quotidien est également important.

L’entretien du poêle

vider cendre poêle à bois

Il est possible de réaliser l’entretien d’un poêle soi-même, mais cela peut être dangereux si on ne prend pas certaines précautions. Voici quelques étapes à suivre pour réaliser l’entretien d’un poêle à bois :

  1. Avant de commencer, assurez-vous que le poêle est éteint et qu’il a refroidi complètement.
  2. Enlevez les cendres et les débris accumulés dans le foyer. Utilisez un aspirateur ou un balai pour cela.
  3. Utilisez une brosse à goupille pour nettoyer une partie du conduit de cheminée et éviter l’accumulation de suie.

Il est important de noter que ces étapes ne remplacent pas l’entretien d’un ramoneur professionnel qui lui seul peut vous offrir des garanties.

Comment réaliser l’entretien d’un poêle soi-même ?

Pour éviter que la vitre de votre poêle ne noircisse rapidement à cause de la fumée et de la suie, il est important de la nettoyer régulièrement. Pour cela, vous pouvez utiliser un mélange d’eau, de vinaigre blanc et de gros sel dans un vaporisateur. Mouillez la vitre et essuyez-la avec du papier journal ou une éponge. Vous pouvez également utiliser un nettoyeur vapeur.

Il est également important de vider régulièrement la boîte à cendres. Utilisez une pelle en métal pour cela et jetez les cendres au composteur si vous en avez un. Balayez la chambre de combustion et le foyer avec une balayette ou un aspirateur.

Nettoyez les parois internes de votre poêle régulièrement avec du papier journal ou un chiffon humide et un peu de produit nettoyant. Sortez également le brûleur (ou creuset) et videz-le, en veillant à bien dégager les trous du fond pour une combustion optimale.

Nettoyez également les parois externes du poêle (qu’elles soient en fonte ou en inox) et la ventilation avec une éponge humide. Vérifiez également l’état des joints pour vous assurer que le système de chauffage est bien étanche.

En effectuant ces nettoyages régulièrement, vous contribuerez évidemment à prolonger la durée de vie de votre appareil de chauffage.

Locataire ou propriétaire qui doit payer l’entretien du poêle ?

Selon le décret n°87-712 du 26 août 1987, le locataire est responsable de l’entretien quotidien du poêle, y compris le ramonage du conduit de fumée. Cela fait partie de l’entretien courant du logement et de ses obligations générales, tout comme les frais des petites réparations. Si vous avez des doutes, vérifiez dans le contrat de bail si cette obligation est mentionnée.

ramoneur effectuant un ramonage

Si vous êtes propriétaire, vous devez vous assurer que les travaux d’entretien sont bien effectués par un professionnel et que le tubage, le conduit d’évacuation et le poêle sont en bon état de fonctionnement. Si l’équipement est endommagé, vous êtes responsable des frais de réparation et de remplacement.

Il est important d’effectuer un nettoyage régulier de votre poêle à bois pour qu’il fonctionne correctement, vous offre un confort thermique agréable et vous évite les risques d’incendie. Si vous utilisez du bois de chauffage, quel que soit votre appareil de chauffage, il est recommandé d’installer un détecteur de fumée (obligatoire depuis 2015) et de monoxyde de carbone.

Photo of author

Chris L.

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de ce site notamment l'écologie et le bien-être.
Laisser un commentaire