Stop aux pucerons

15 astuces pour repousser les pucerons de votre jardin définitivement

Quoi de plus agréable que d’entretenir son jardin, de contempler ses roses, ses dahlias et ses légumes frais ? Hélas, les pucerons peuvent rapidement transformer ce plaisir en véritable corvée. Cependant, ne vous alarmez pas, nous avons rassemblé pour vous une panoplie de stratégies éprouvées pour combattre ces petits ravageurs.

1. Favoriser la biodiversité pour lutter naturellement

Accueillez dans votre jardin des auxiliaires tels que les coccinelles, les chrysopes, attirez les mésanges qui se nourrissent volontiers de pucerons. Installez des nichoirs et des hôtels à insectes pour les attirer.

2. La rotation des cultures

La rotation des cultures empêche les pucerons de s’installer durablement en perturbant leur cycle de reproduction. Cette stratégie est particulièrement utile pour les grands jardins ou les potagers.

3. Les plantes compagnes

Utilisez des plantes comme les capucines et le basilic pour attirer ou repousser les pucerons. La plantation doit être réalisée en respectant les besoins spécifiques de chaque plante.

4. Le savon noir, un remède traditionnel

Diluez 5% de savon noir dans de l’eau et pulvérisez-le sur vos plantes infestées pour un effet dissuasif immédiat. Évitez d’en faire usage pendant les heures ensoleillées pour ne pas brûler vos plantes.

5. L’eau savonneuse, une solution efficace

Préparez un mélange d’un litre d’eau et de 10 g de savon de Marseille et vaporisez-le sur les feuilles touchées. Évitez l’application en plein soleil pour éviter de brûler les feuilles.

6. L’ail, un répulsif puissant

Utilisez l’ail comme répulsif naturel, soit en le plantant au pied de vos plantes, soit en infusant 10 gousses d’ail dans un litre d’eau pendant 24 heures pour une application directe. Prenez garde à ne pas l’appliquer lors des fortes chaleurs pour ne pas brûler les feuilles.

7. Le purin d’ortie : un remède ancestral

Vaporisez du purin d’ortie (dilution 10%) sur vos plantes pour repousser les pucerons et renforcer la résistance de vos végétaux. À utiliser avec précaution car une utilisation excessive peut être nuisible pour certaines plantes.

8. L’huile essentielle de menthe poivrée

Créez un environnement peu attrayant pour les pucerons en pulvérisant un mélange de 1 litre d’eau avec 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. À n’utiliser que lorsqu’il n’y a pas de soleil pour éviter d’endommager les plantes.

9. L’huile de neem

Utilisez cette huile, provenant de l’arbre de neem, comme répulsif naturel contre les pucerons. Mélangez 1 à 2 cuillères à soupe d’huile de neem avec un litre d’eau et vaporisez sur vos plantes. Attention, cette huile peut être toxique pour les abeilles et d’autres insectes bénéfiques, utilisez-la donc avec parcimonie.

10. Le vinaigre de cidre

Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre avec un litre d’eau et vaporisez sur les feuilles touchées. Ne le faites pas en plein soleil pour éviter de brûler vos plantes.

11. Le bicarbonate de soude

Mélangez une cuillère à café de bicarbonate de soude avec un litre d’eau et vaporisez sur vos plantes. N’utilisez pas cette solution en plein soleil pour ne pas endommager les feuilles.

12. Utiliser des pièges à phéromones

Ces pièges attirent les pucerons qui restent alors prisonniers et inoffensifs pour vos plantes. Ils sont à utiliser en complément d’autres méthodes pour maximiser leur efficacité.

13. L’utilisation d’insecticides naturels

Il existe des insecticides à base de pyrèthre, une substance naturelle extraite des fleurs de chrysanthème. Ils peuvent être utilisés pour contrôler les populations de pucerons. Respectez toujours les doses recommandées sur l’emballage pour éviter de nuire à l’environnement et aux autres insectes bénéfiques.

14. Éloignez les fourmis

Les fourmis sont souvent à l’origine de l’élevage de pucerons. Éloignez les fourmis en utilisant des barrières naturelles comme la craie ou le marc de café pour contrôler naturellement la population de pucerons.

15. Éloigner les plantes du sol

En éloignant vos plantes en pot du sol, vous pouvez réduire les chances d’invasion par les pucerons. Veillez toutefois à respecter les besoins spécifiques de chaque plante en termes d’ensoleillement et d’humidité.

Pucerons sur les feuilles d'une plante

La patience est de mise lorsqu’il s’agit de lutter contre les pucerons. Bien que ces stratégies naturelles prennent un peu de temps pour agir, elles sont respectueuses de l’environnement et de vos plantes.”

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.