Comment faire du terreau maison pour semis et bouturages : La recette

Terreau maison

Créer son propre terreau pour semis représente une approche à la fois économique et satisfaisante pour tout jardinier désireux de contrôler la qualité de son substrat. Cet article se propose de vous guider pas à pas dans la réalisation d’un mélange de terre idéal pour vos semis, bouturages, et repiquages, en offrant des solutions à la fois pratiques et accessibles.

La composition d’un terreau maison idéal

Pour un terreau polyvalent au potager, l’équation est simple : un tiers de terre de jardin, un tiers de tourbe, et un tiers de sable. Cette composition de base s’avère être un excellent point de départ pour toutes les utilisations au potager, que ce soit pour la levée de graines ou le développement racinaire des plantules.

Acquisition des matériaux

La tourbe, élément essentiel de ce mélange, peut être achetée en sacs de 150 litres pour environ 14 euros en jardinerie. Utilisant un pot de fleur comme unité de mesure, le mélange des trois composants s’effectue facilement dans une brouette, soulignant ainsi l’importance d’un bon mélange pour obtenir un substrat fin et souple.

Préparation du mélange

Mélange manuel : après avoir combiné les trois composants, l’utilisation de gants permet d’émietter et de mélanger plus finement le terreau, une étape cruciale pour assurer la bonne aération et la structure du substrat. Pour les semences de petite taille, comme les tomates, la finesse du substrat est particulièrement importante pour faciliter la germination et la croissance des racines.

Variantes pour les semis

Substituts pour le sable : pour les semis spécifiquement, la vermiculite peut remplacer avantageusement le sable, offrant une légèreté et une aération supplémentaires au mélange. Un sac de 100 litres de vermiculite, disponible pour environ 12 euros, peut durer plusieurs saisons, marquant un point pour l’économie et la durabilité.

Perlites et vermiculites : ces matériaux, souvent utilisés dans les mélanges commerciaux pour semis, peuvent alléger le substrat et améliorer sa structure, essentiels pour le développement des jeunes plantes.

Conseils pratiques

  • Partage de ressources : étant donné la grande quantité de vermiculite nécessaire, il est conseillé de partager ce sac avec d’autres jardiniers si vos besoins en semis sont limités.
  • Alternatives économiques : pour ceux ayant des besoins modérés en semis, l’achat de terreau à semis prêt à l’emploi peut être une option plus simple et tout aussi efficace.

La création de son propre terreau pour semis n’est pas seulement une démarche économique ; elle est également gratifiante, permettant aux jardiniers de maîtriser la qualité et la composition de leur substrat. En suivant les conseils et proportions mentionnés, vous pourrez réaliser un mélange adapté à vos besoins, favorisant ainsi le succès de vos semis, bouturages, et repiquages.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.