Abri de jardin en bois

Comment prévenir l’humidité dans un abri de jardin ?

En matière de jardinage, l’abri de jardin est bien plus qu’un simple lieu de rangement : il est le témoin silencieux de nos heures de labeur, de nos succès botaniques et, parfois, de nos erreurs de débutant. Pourtant, malgré son rôle essentiel, il est souvent confronté à un adversaire redoutable : l’humidité. Comment alors assurer sa pérennité face à cette menace constante ? Plongée au cœur des solutions éprouvées.

De l’importance de la structure de l’abri

Un bon nombre d’abris de jardin, notamment ceux en résine, sont conçus sans sol. Bien que cela puisse sembler anodin, cela expose directement la structure à l’humidité ascendante du sol, qui peut à terme endommager le matériel entreposé. La surélévation apparaît alors comme une réponse pertinente.

Un abri de jardin en alu

Les parpaings, robustes et peu coûteux, offrent une excellente solution pour soutenir un plancher adéquat. En outre, envisager une réhausse tout autour de l’abri est une initiative astucieuse qui freine l’entrée de l’eau, tout en offrant une circulation d’air bénéfique.

Assurer une base sèche : L’importance de la fondation imperméable

Si vous êtes au stade de la préparation du terrain, songez à l’utilisation de polyane, une feuille plastique, sous votre dalle en béton. Cette étape, souvent négligée, empêche efficacement la remontée capillaire de l’humidité. Surélever la dalle elle-même est aussi une stratégie recommandée par nombre de botanistes de renom.

Optimiser la circulation d’air : La clé de la ventilation

La ventilation joue un rôle clé pour contrecarrer l’humidité dans ces refuges végétaux. Il est primordial que l’air circule aisément. C’est ici qu’interviennent les grilles d’aération. Afin d’assurer une circulation d’air optimale, ces grilles devraient être judicieusement placées : certaines en hauteur, d’autres plus basses, garantissant ainsi une ventilation traversante.

Comment éviter les infiltrations d’eau dans votre abri ?

L’entrée d’eau par le bas de la porte est un phénomène courant. Pour y remédier, équiper la porte d’une bavette s’avère être une solution pragmatique. Dans les cas où l’humidité est déjà un fléau bien installé, un joint en silicone à la base de l’abri et l’installation d’un plancher sur polystyrène peuvent rendre de précieux services. Le carrelage, en plus d’ajouter une touche esthétique, sert également de barrière contre l’humidité.

Choisir le bon revêtement de sol contre l’humidité

Un abri de jardin fermé

Face à une menace aussi invasive que l’humidité, la sélection du matériau de sol pour votre abri est cruciale. Si le bois reste un choix prisé, il convient de le protéger. Envisagez l’application d’une peinture pour sol étanche, qui agira comme une barrière protectrice. Le carrelage, quant à lui, en plus de son esthétique, joue le rôle de bouclier face à l’humidité. Il est toutefois crucial de s’assurer de la bonne pose du carrelage pour éviter les interstices qui pourraient permettre à l’humidité de s’infiltrer.

Les petits gestes qui font la différence

Bien souvent, c’est dans les détails que se cache la réussite d’un projet. Dans le contexte des abris de jardin, ces détails peuvent se manifester par des bavettes aux portes, ou encore par un généreux joint en silicone à la base de l’abri. Ces petites optimisations, bien que semblant anodines, peuvent offrir une protection substantielle contre les infiltrations d’eau.

Maintenance et vigilance : Pour participer à la longévité de l’abri

Même avec toutes les précautions du monde, la vigilance est de mise. Un entretien régulier de votre abri, couplé à une inspection minutieuse à la recherche de tout signe d’infiltration d’eau ou de condensation, garantira la longévité de votre espace de jardinage. De plus, la présence éventuelle de moisissures ou autres signes visibles d’humidité devrait déclencher une intervention immédiate, afin de préserver l’intégrité de votre abri et des trésors botaniques qu’il abrite.

L’emplacement idéal pour éviter l’humidité

L’endroit où vous choisissez de placer votre abri de jardin peut avoir des implications profondes sur la manière dont il résistera à l’humidité. Avant de creuser ou de poser une fondation, analysez l’environnement de votre jardin. Évitez les zones basses où l’eau a tendance à s’accumuler après une pluie ou celles qui sont près de grandes étendues d’eau, comme un étang ou une mare.

Ces zones sont souvent des points d’humidité naturelle qui peuvent se transférer à votre abri. Préférez les zones légèrement surélevées, où l’eau de pluie peut facilement s’écouler sans s’accumuler. De plus, évitez les endroits qui sont constamment à l’ombre, car la lumière directe du soleil peut aider à sécher rapidement les zones humides et réduire la condensation.

Barricader son abri contre l’humidité : Les barrières physiques efficaces

Il est essentiel de penser à la manière dont l’eau se déplace naturellement autour de votre abri de jardin. Au-delà des fondations et des bavettes, l’utilisation de barrières physiques peut faire une grande différence. Considérez l’installation de bardeaux ou d’auvents au-dessus des ouvertures pour diriger l’eau de pluie loin de l’abri. De petites tranchées ou des caniveaux peuvent également être creusés autour de l’abri, agissant comme des barrières physiques pour empêcher l’eau d’atteindre les murs ou la base de la structure. Ces tranchées peuvent être remplies de gravier pour favoriser un drainage efficace.

Des astuces naturelles et innovantes contre l’humidité

Astuces contre l'humidité dans les abris de jardin

  1. Plantes déshumidifiantes : Tout comme certaines plantes d’intérieur peuvent aider à purifier l’air dans nos maisons, il existe des plantes qui sont naturellement bonnes pour absorber l’humidité. Envisagez de placer des plantes comme la fougère de Boston ou le cactus dans ou autour de votre abri pour aider à réduire l’humidité.
  2. Absorbants naturels : Placer des récipients remplis de sel de roche, de craie ou de charbon actif à différents endroits de votre abri peut aider à absorber l’excès d’humidité. Ces éléments agissent comme des déshumidificateurs naturels.
  3. Ventilateurs solaires : Installer un petit ventilateur solaire peut aider à maintenir une circulation d’air constante dans votre abri, réduisant ainsi l’humidité. Étant alimenté par l’énergie solaire, il n’a pas besoin d’une source d’électricité externe.
  4. Récipients de riz : Le riz est un excellent absorbant d’humidité. Placer des bols ou des sacs en tissu remplis de riz non cuit peut aider à réduire l’humidité dans les espaces plus petits.

En combinant ces astuces originales avec une réflexion stratégique sur l’emplacement et la conception de votre abri, vous serez mieux équipé pour prévenir et combattre l’humidité.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.