Économisez des milliers de litres d’eau par an : Quel volume pour votre récupérateur d’eau de pluie ?

Vous envisagez l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie mais vous vous demandez quelle capacité choisir ? Quel serait le volume idéal en fonction de vos besoins spécifiques et des contraintes liées à votre habitat et au climat ? Dans cet article, nous vous proposons un guide complet pour vous aider à définir la taille de votre future cuve de récupération d’eau de pluie.

Quels usages pour l’eau de pluie récupérée ?

Deux récupérateurs d'eau de pluie

Avant de choisir le volume de votre cuve, il est essentiel de définir les utilisations que vous comptez faire de cette eau de pluie récupérée. Sachez que la moitié de l’eau potable consommée par un foyer n’a pas besoin d’être potable. Ainsi, ne limitez pas l’usage de cette eau à votre jardin, mais envisagez également d’autres applications, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de votre maison.

Le jardin

La première utilisation qui nous vient à l’esprit est bien entendu l’arrosage du jardin. Cependant, la quantité d’eau nécessaire varie en fonction des dimensions de votre jardin et des types de plantations que vous y avez :

  • Un potager consomme environ 100 l /m2.
  • Un jardin d’ornement (fleurs et gazon) consomme entre 45 l / m2 et 60 l / m2 selon sa surface.
  • Un jardin accueillant principalement des massifs de fleurs et arbustes a besoin en moyenne de 32 à 42 l / m2.
  • Pour les plantes en pot, comptez environ 1 300 l / m2.

L’entretien extérieur et intérieur

Le lavage des véhicules est une autre source importante d’économie. En moyenne, une voiture est lavée entre 5 et 10 fois par an. Pour chaque lavage, comptez environ 225 l d’eau, soit un total de 2 250 l d’eau par an.

À l’intérieur, l’eau de pluie récupérée peut être utilisée pour alimenter les WC ou le lave-linge, par exemple. Cependant, soyez conscient que l’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison est réglementée. Les seules utilisations autorisées sont les WC, le lave-linge et le nettoyage des sols. Pour ce type d’utilisation, vos besoins seront les suivants :

  • Entre 2 000 et 3 000 l par personne et par an pour les WC (selon leur ancienneté).
  • Entre 2 000 l pour 2 adultes et 8 000 l pour une famille de 4 personnes pour un lave-linge.

Quel volume d’eau pouvez-vous récupérer ?

La quantité d’eau que vous pouvez récupérer dépend des dimensions de votre toit et du volume de précipitations. Pour estimer le volume d’eau récupérable, utilisez la formule suivante : précipitations en mm/an x coefficient de perte x surface du toit.

Le coefficient de perte varie en fonction du type de toit :

  • Si le toit est plat, le coefficient de perte est de 0,6,
  • Si le toit est en tuiles, le coefficient de perte est de 0,9,
  • Si le toit est couvert par de la tôle ondulée, le coefficient de perte est de 0,8.

Par exemple, pour un toit à double pente de 100 m2 en tuiles, dans une commune où il tombe en moyenne 800 mm de pluie par an, le volume d’eau récupérable sera de : 800 x 0,9 x 100 = 72 000 l, soit 72 m3 par an.

Quel volume pour la cuve de récupération d’eau de pluie ?

Cuves de récupération d'eau de pluie

Maintenant que vous avez une idée du volume d’eau que vous pouvez récupérer et des besoins spécifiques de votre foyer, vous pouvez déterminer la taille idéale de votre cuve de récupération d’eau de pluie.

Prenons un exemple : vous disposez d’un grand potager de 500 m2, d’une terrasse avec des plantes en pot, 5 arbustes et 15 plantes à fleurs. Chacun des 2 membres de votre foyer a une voiture et vous voulez également utiliser l’eau de pluie pour alimenter vos WC. Dans ce cas, vos besoins seront les suivants :

  • Potager = 5 000 l
  • Plantes en pot = 1 300 l
  • Lavage des voitures = 2 250 l
  • WC = 4 000 l

Soit un total de 12 550 l, ou 12,55 m3. Si vous avez la possibilité de récupérer 72 m3 via votre toit, vous pouvez installer plusieurs collecteurs pour répondre à vos besoins.

Quel collecteur d’eau de pluie choisir ?

Il existe deux grandes catégories de récupérateurs d’eau de pluie : les aériens et les enterrés. Les récupérateurs aériens offrent des volumes allant de 200 l à 2 000 l, tandis que les récupérateurs enterrés offrent des volumes plus importants, de 2 000 l jusqu’à plus de 5 000 l.

Un récupérateur d’eau aérien se raccorde à la descente d’une gouttière et doit être équipé d’un filtre pour éviter la présence de déchets végétaux et la formation de vase, ainsi que d’un robinet pour prélever l’eau. Si vous installez une pompe, vous pourrez également brancher un tuyau d’arrosage.

Un récupérateur enterré, quant à lui, doit être raccord Vous contribuez en outre à protéger l’environnement en limitant le rejet d’eaux pluviales dans les réseaux d’assainissement.
Toutefois, n’oubliez pas que l’usage intérieur de l’eau de pluie est réglementé. Les postes tels que la chasse d’eau, le lave-linge et le nettoyage des sols sont les seules utilisations autorisées pour l’eau non potable, et chaque poste doit mentionner “Eau non potable”.

Il est possible d’optimiser la récupération d’eau de pluie.

Vous êtes prêts à faire le pas ? Alors, comment choisir le volume idéal pour votre récupérateur d’eau de pluie ?