Flétrissement de la clématite : Comment identifier et traiter cette maladie fongique

flétrissure de la clématite

Votre plante grimpante est-elle en proie avec le flétrissement de la clématite ? Calophoma clematidina est un champignon qui s’attaque aux plantes et les atteint durablement. Il se propage rapidement dans la plante, entraînant sa décrépitude. Si vous le remarquez, vous devez agir rapidement car il s’agit d’une affection typique de cette plante grimpante.

Les clématites, si elles sont maintenues en excellent état, s’étendent volontiers sur les murs et les treillis, ou sont parfaite comme plantes grimpantes pour pergolas, produisant un magnifique écran de fleurs. Elles peuvent non seulement égayer des lieux autrement vides, mais aussi assurer l’intimité d’un jardin en attirant les pollinisateurs et en offrant des sites de nidification aux oiseaux.

Nous avons compilé les conseils dont vous avez besoin pour traiter le flétrissement des clématites afin de vous aider à maintenir la vôtre en pleine forme. Vous saurez ce qu’il faut rechercher et comment procéder si vous suivez ces conseils.

Comment identifier la flétrissure de la clématite ?

Lorsque vous recherchez les symptômes du flétrissement de la clématite, examinez les feuilles à la recherche de taches noires. Les feuilles peuvent également se flétrir et les tiges se décomposer, généralement à la suite d’une infection des feuilles.

Cependant, il est essentiel de se rappeler que le flétrissement général peut souvent être attribué à un stress environnemental plutôt qu’à une infection fongique. Par exemple, si votre clématite est trop exposée ou plantée dans un sol sec et peu profond, elle risque de ne pas s’épanouir. Veillez à ce qu’elle reçoive suffisamment d’eau et que ses racines restent fraîches grâce à un paillage. Une taille correcte de la clématite contribuera également à sa bonne santé à long terme.

maladie du flétrissement clématite

Comment prévenir le flétrissement de la clématite ?

Malheureusement, il n’existe pas de remède contre le flétrissement de la clématite ; la seule option consiste à enlever les tiges malades au niveau du sol et à jeter ou brûler les pousses infectées. Ce n’est pas une bonne idée de les recycler et de les mettre au compost.

Si vous avez plusieurs pousses malades à enlever, désinfectez vos sécateurs entre chaque coupe. Pour éviter la propagation de la maladie à d’autres plantes saines, nettoyez-les également une fois le travail terminé.

Ne vous inquiétez pas pour autant de la disparition définitive de vos clématites : ces plantes peuvent se sortir de cet un épisode. Heureusement, le champignon ne tue pas la plante, et de nouvelles pousses surgissent de la surface du sol dans les six semaines.

Il est nécessaire de planter la clématite 15 cm plus profondément qu’elle ne l’était dans son contenant. La plante réagit en produisant de nombreuses tiges en conséquence. Ensuite, si vous en coupez une du jour au lendemain parce qu’elle se fanait, les tiges restantes continueront à se développer.

Existe t-il des espèces résistantes à l’apoplexie de la clématite ?

Il semble que les plantes à petites fleurs soient plus résistantes au flétrissement de la clématite.

Néanmoins, certaines variétés de clématites à grandes fleurs sont très sensibles.

Quoi qu’il en soit maintenant vous savez quoi faire.

Chris L.

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de ce site notamment l'écologie et le bien-être.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.