hostas comestibles

Hostas comestibles : La conquête gastronomique insoupçonnée

Les hostas sont-ils le superaliment méconnu de nos jardins ? Découvrez comment ces plantes ornementales peuvent révolutionner votre cuisine avec des saveurs inattendues.

Ces plantes développent leurs feuilles serrées dès le début du printemps, à partir de racines rhizomateuses. Bien que leur consommation ne fasse pas partie des traditions culinaires bien établies, elle se révèle être une expérience gustative des plus agréables. Parmi toutes les variétés, les Montana se distinguent par leur goût exquis.

La question se pose : est-il possible de consommer les hostas ?

L’intérêt des jardiniers pour ces plantes ne faiblit pas, soulevant des interrogations quant à leur toxicité, notamment envers les animaux domestiques curieux, à cause des glycosides saponines présents dans leurs feuilles. Néanmoins, il est attesté que cerfs et lapins se délectent de leur saveur.

La réponse à la possibilité de manger des hostas est un “oui” catégorique.

Comment récolter les hostas pour les consommer ?

Feuilles de hostas

Il est crucial de choisir des feuilles de hosta non traitées avec des produits chimiques, tels que les herbicides ou les pesticides. Les jeunes pousses sont la partie la plus savoureuse. Ces pousses naissantes du printemps, bien que les feuilles plus âgées restent comestibles, peuvent s’avérer coriaces et amères.

Pour une saveur optimale, la récolte s’effectue de préférence le matin. Il suffit d’un couteau bien aiguisé pour couper les feuilles au niveau du sol, ou simplement de les pincer. Les feuilles périphériques, plus amères, contrastent avec la douceur de celles du centre. Les fleurs d’hosta, au goût légèrement poivré, sont également comestibles. Comme pour tout aliment cueilli à l’état sauvage, un lavage minutieux est indispensable avant utilisation.

Préparation des hostas

Traitez les feuilles comme de la laitue ou des épinards. Après les avoir lavées et séchées, elles se prêtent à diverses préparations. Elles peuvent être consommées entières ou les feuilles détachées de la rosette. Les jeunes pousses se marient bien en salade, tandis que les plus épaisses peuvent être poêlées ou braisées doucement. Les plus petites se prêtent à un sauté, agrémenté d’huile de sésame et de sauce soja. Les hostas entières, plus grandes, peuvent être bouillies.

Leur saveur légèrement amère se marie bien avec des notes sucrées ou fumées. L’ajout d’ail ou d’autres alliacés peut atténuer l’amertume. Fraîches, les fleurs d’hosta sont parfaites dans une salade ou comme garniture comestible.

Conservation des pousses d’hosta

Les feuilles se conservent deux jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Après les avoir lavées et séchées à l’air, disposez-les en alternance avec du papier essuie-tout dans un récipient en plastique ou un sac de conservation. Elles sont meilleures fraîches et tendent à flétrir si elles restent au réfrigérateur plus de quelques jours. Pour une utilisation similaire aux épinards congelés, blanchissez les feuilles hachées, laissez-les sécher, puis congelez-les.

Concernant les bienfaits pour la santé, les hostas, traditionnellement utilisés dans la médecine populaire principalement en Asie, renferment pas moins de 101 composés bénéfiques. Ces substances pourraient offrir des propriétés anti-inflammatoires, anticancéreuses et analgésiques. Riches en potassium, phosphore, calcium, magnésium, manganèse et zinc, les hostas sont faibles en matières grasses et contiennent des fibres. Leur saveur légèrement neutre a la capacité d’absorber et de rehausser les autres saveurs dans les recettes, ce qui en fait un excellent substitut aux légumes feuillus dans de nombreux plats.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.