Marcottage arbuste

L’art du marcottage d’automne : Dupliquez vos arbustes favoris avec une technique ancestrale

Dans le vaste monde du jardinage, certaines techniques, aussi vieilles que le temps, reviennent sur le devant de la scène. C’est le cas du marcottage, une méthode ancestrale de propagation qui permet de reproduire fidèlement et efficacement vos arbustes favoris. Alors que le monde moderne nous pousse vers des solutions rapides et souvent artificielles, redécouvrons ensemble cette technique oubliée, particulièrement efficace pendant les mois d’automne.

Qu’est-ce que le marcottage ?

Le marcottage est une technique de multiplication végétative. Plutôt que de s’appuyer sur les graines pour créer une nouvelle plante, le marcottage consiste à forcer une branche ou une tige déjà existante à produire ses propres racines. Une fois les racines bien établies, la branche est séparée de la plante mère et replantée, devenant ainsi une nouvelle entité. Bien que ses origines précises soient floues, le marcottage est une technique millénaire utilisée dans diverses cultures à travers le monde. De l’Asie à l’Europe, cette méthode a permis aux jardiniers de préserver et de propager des espèces végétales précieuses, assurant ainsi leur pérennité à travers les générations.

Dans certaines traditions, le marcottage était même considéré comme une forme d’art, où patience, attention et connaissance se combinaient pour donner vie à de nouvelles plantes.

Pourquoi l’automne est-il propice au marcottage ?

forsythia

La période automnale est particulièrement avantageuse pour le marcottage pour plusieurs raisons. Les températures modérées, ni trop chaudes ni trop froides, favorisent la formation des racines. De plus, l’humidité ambiante de la saison, notamment avec la rosée matinale, procure l’hydratation nécessaire à la jeune pousse.

Les arbustes les plus adaptés à cette technique en automne

Si le marcottage est une méthode adaptable à de nombreux végétaux, certains arbustes sont particulièrement réceptifs en automne. Parmi eux :

  1. Le forsythia : Avec ses branches flexibles et son port étalé, il est un candidat idéal pour le marcottage.
  2. Le camélia : Connus pour leurs fleurs délicates, les camélias peuvent être multipliés avec succès grâce à cette méthode à cette période de l’année.
  3. Le rhododendron : Cet arbuste à la floraison impressionnante prend bien par marcottage, surtout lorsqu’on choisit des tiges vigoureuses.

Les étapes clés du marcottage d’automne

camélia

  1. Sélection de la tige : Choisissez une branche saine, vigoureuse et flexible, de préférence celle de l’année.
  2. Préparation de la tige : À l’aide d’un couteau propre et tranchant, réalisez une légère entaille sur la partie inférieure de la tige.
  3. Stimulation des racines : Certains jardiniers aiment appliquer une hormone de bouturage à l’entaille pour encourager la formation des racines.
  4. Enterrement : Courbez délicatement la tige pour que l’entaille entre en contact avec le sol. Fixez-la à l’aide d’un poids ou d’un crochet. Assurez-vous que la partie entaillée soit bien enfouie dans le sol.
  5. Arrosage et patience : Maintenez le sol humide et attendez. La formation des racines peut prendre plusieurs semaines à quelques mois.
  6. Séparation et transplantation : Une fois que la tige a développé ses propres racines, elle peut être coupée de la plante mère et replantée à l’endroit souhaité.

Avantages et inconvénients du marcottage

rhododendron

Avantages :

  • Conservation des caractéristiques : Le marcottage permet de reproduire une plante identique à la plante mère, conservant ainsi toutes ses caractéristiques génétiques.
  • Taux de réussite élevé : Contrairement à la bouture, le marcottage profite des ressources de la plante mère jusqu’à ce que la nouvelle plante soit suffisamment robuste pour survivre seule.
  • Faible coût : Cette méthode ne nécessite pas d’équipements ou de matériaux coûteux. Un simple couteau et un peu de terre suffisent.

Inconvénients :

  • Durée : La technique demande plus de temps que d’autres méthodes de propagation, comme le semis.
  • Espace : Le marcottage nécessite que la tige reste attachée à la plante mère pendant la formation des racines, ce qui peut parfois encombrer l’espace de jardinage.

Types de marcottage

Il existe plusieurs méthodes de marcottage adaptées à différentes situations :

  • Marcottage en sol : C’est la technique la plus courante, où une branche est enterrée pour encourager la formation de racines.
  • Marcottage aérien : Utilisé principalement pour les plantes tropicales ou les arbres, ce type implique la création d’une boule de mousse humide autour d’une section blessée de la tige, enveloppée d’une feuille plastique.
  • Marcottage en pot : La tige est enterrée dans un pot rempli de terreau tout en restant attachée à la plante mère.

Pour l’automne, le marcottage en sol est le plus recommandé en raison de l’humidité naturelle et des températures modérées.

Soins après la séparation

Une fois que votre nouvelle plante est prête à vivre sa propre vie, quelques soins spécifiques sont nécessaires :

  • Arrosage : Les jeunes plantes ont besoin de plus d’humidité. Assurez-vous d’arroser régulièrement, sans toutefois les inonder.
  • Fertilisation : Un engrais équilibré peut aider la jeune plante à s’établir rapidement. Optez pour un engrais liquide dilué pendant les premières semaines.
  • Emplacement : Placez votre nouvelle plante dans un endroit protégé des vents forts et des rayons directs du soleil jusqu’à ce qu’elle montre des signes de croissance vigoureuse.
  • Surveillance : Gardez un œil sur les parasites ou les maladies. Les jeunes plantes sont plus susceptibles d’être affectées, alors soyez prêt à intervenir si nécessaire.

Avec ces informations supplémentaires, l’art du marcottage n’aura plus de secrets pour vous. Et en cette période automnale, c’est l’occasion idéale pour redécouvrir cette technique ancestrale et enrichir votre jardin de nouvelles pousses.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.