Les feuilles mortes à ne jamais mettre dans le compost

Feuilles morte à composter

Optimisez votre jardin grâce à l’utilisation de compost fait maison. Transformez vos feuilles mortes en un engrais naturel pour vos plantes. Découvrez comment le faire et les feuilles à éviter pour obtenir les meilleurs résultats.

Au lieu de jeter les feuilles mortes dans la cheminée ou de les jeter dans les déchets verts, il est peut-être plus intéressant de les récupérer et de les réutiliser comme compost. Le compost de feuilles est idéal pour de nombreux types de plantes qui ont besoin de nutriments supplémentaires pour s’épanouir.

Superposez les feuilles sur une profondeur d’environ 30 cm et alternez-les avec des matières organiques riches en azote (comme lew purin d’ortie et des activateurs de compost). Les bactéries sont responsables de la décomposition du carbone présent dans ces feuilles, mais elles ont besoin de sucre comme énergie pour le faire. Pour catalyser ce processus, un apport sain d’azote doit être fourni.

Pour que votre compost reste sain, retournez-le vigoureusement tous les 6 mois. En outre, veillez à garder votre compost humide pendant les périodes de sécheresse, surtout si vous le conservez dans un récipient hermétique.

Les feuilles à ne pas mettre au compost

Feuilles mortes avec des parasites

  • Les feuilles de platane (très difficiles à décomposer)
  • Les feuilles de noyer (elles contiennent de la juglone, une substance qui inhibe le développement de certains végétaux)
  • Les feuilles de paulownia (ont beaucoup de mal à se décomposer)
  • Les feuilles malades ou attaquées par des parasites (empêchent l’optimisation de la fermentation)

Essayer de composter les feuilles les plus résistantes ou les plus durables peut être difficile – elles restent en morceaux imperméables même après avoir été déchiquetées, ce qui crée des “poches sèches” dans votre compost.

Les feuilles à mettre au compost avec des précautions particulières

Un gros tas de feuilles mortes

Les feuilles de rosier et les feuilles des arbres fruitiers

Dès que vous repérez la moindre tache, sur les feuilles de rosier et les feuilles des arbres fruitiers doivent être immédiatement retirées.

Les feuilles de chêne et de châtaignier, de peuplier, de hêtre et d’érable

Leurs feuilles sont incroyablement riches en tanins et se décomposent donc lentement. Pour accélérer le processus de décomposition, il est conseillé de les broyer en petits morceaux à l’aide d’un broyeur ou d’une tondeuse à gazon.

Les feuilles de rhubarbe

Ces feuilles contiennent un composé toxique appelé acide oxalique. Il est donc essentiel de les couper en petits morceaux (y compris les tiges) et de leur ajouter une quantité considérable de matière brune lors du compostage, car elles ont tendance à être très humides.

Les feuilles de figuier

Composter les feuilles de figuier ne pose pas de problème mais les personnes à la peau photosensible doivent garder à l’esprit que les furocoumarines présentes dans le feuillage peuvent provoquer des brûlures sur les mains et les avant-bras. Par sécurité, portez des gants et des manches longues pour limiter le contact avec les sucs de la plante.

Les feuilles de lierre

Le fait de déchiqueter des feuilles de lierre et de les mélanger à d’autres déchets verts peut aider à accélérer la décomposition, car elles ont tendance à être plus résistantes. Toutefois, utilisez ces morceaux déchiquetés avec parcimonie pour obtenir les meilleurs résultats.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.