Quels arbres et arbustes à tailler en septembre

Pourquoi tailler impérativement ces arbres et arbustes du jardin en septembre ?

Quels sont ces arbres et arbustes que l’automne incite à tailler ? Pourquoi septembre est-il stratégique pour effectuer cette tâche au jardin ? Pénétrez dans les arcanes du monde de la sylviculture et de l’arboriculture et apprenez des astuces simples et quelles espèces privilégier pour passer en premier sous votre sécateur ou scie.

Raisons techniques pour une taille en septembre

La sylviculture et l’arboriculture, loin de se limiter à la simple coupe de bois, sont des sciences vivantes, évoluant avec le rythme des saisons. Septembre, à la croisée de l’été finissant et de l’automne naissant, offre une combinaison météorologique qui stimule la cicatrisation des plantes et prépare ces dernières à affronter l’hiver.

Les arbres fruitiers : Pommiers et poiriers en tête

Pommier au jardin

Les pommiers et poiriers, après avoir donné leurs fruits, ont besoin d’une taille pour favoriser la production de l’année suivante. Cette période est également idéale pour éliminer les branches mortes ou malades. Toutefois, évitez de tailler trop sévèrement, ce qui pourrait stresser l’arbre avant l’hiver.

Conifères : Focus sur les essentiels

Thuia

Les conifères, bien que souvent négligés, demandent aussi de l’attention en septembre. Voici quelques espèces à privilégier :

  • Thuya: Supprimez les rameaux secs ou abîmés pour encourager une croissance dense et homogène voici un article sur le sujet si vous débutez.
  • Pin: Éliminez les pousses faibles et assurez-vous de ne pas couper la pousse principale, garantissant sa forme pyramidale.
  • Épicéa: Retirez les branches basses si elles montrent des signes de faiblesse ou de maladie.

Veillez à utiliser des outils tranchants pour garantir des coupes nettes, évitant ainsi des déchirures qui pourraient nuire à l’arbre.

Les rosiers : Anticiper la floraison printanière

rosier au jardin devant une maison

Les rosiers, qu’ils soient grimpants, buissonnants ou arbustifs, bénéficient grandement d’une taille en septembre. Cette intervention limite la propagation des maladies et prépare la plante à une somptueuse floraison l’année suivante. Taillez au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur pour favoriser une croissance équilibrée.

Arbustes à fleurs : Régénération et esthétisme

Hortensia paniculé

Des arbustes tels que le buddleia ou l’hortensia paniculé “hydrangea paniculata” se parent de nouvelles couleurs après une taille soignée en septembre. L’intervention stimule la floraison, tout en permettant d’équilibrer et de densifier leur silhouette.

D’autres spécimens à ne pas négliger en septembre

En plus des arbres fruitiers, conifères, rosiers et arbustes à fleurs mentionnés précédemment, d’autres plantes du jardin méritent une attention particulière en cette période.

Arbres

  • Saules : En particulier le saule crevette, pour encourager les nouvelles pousses aux couleurs chatoyantes
  • Erables : Pour conserver une forme équilibrée et esthétiquement plaisante

Végétaux grimpants

  • Vignes : Une seconde taille peut s’avérer nécessaire pour assurer une récolte fructueuse l’année suivante.

Arbustes

  • Spirées : Pour stimuler une floraison dense et vigoureuse lors du retour du printemps
  • Céanothes : Ces arbustes bleus vivaces apprécient une taille douce pour favoriser la croissance des nouvelles pousses

Graminées et autres végétaux

  • Bambous : Éliminez les chaumes âgés pour permettre aux nouvelles pousses de bénéficier de tous les nutriments.

Il est crucial de se rappeler que, même si la taille est bénéfique pour de nombreuses espèces en cette période de l’année, une coupe excessive ou mal effectuée peut causer plus de préjudice que de bénéficie. Il est donc essentiel de se familiariser avec les besoins individuels de chaque espèce et de sa taille spécifique avant d’intervenir.

Techniques de taille et outillage

L’utilisation d’outils bien affûtés est primordiale. Les sécateurs, ébrancheurs et scies doivent être nettoyés et désinfectés régulièrement pour limiter la propagation des maladies. La technique de taille en biseau, orienté vers le bas, permet d’éviter l’accumulation d’eau de pluie, facteur de pourriture.

La sève comme baromètre

Un vieil adage sylvicole affirme que “lorsque la sève descend, la taille s’entend”. Ainsi, en septembre, la réduction de la sève facilite une taille moins stressante pour l’arbre, optimisant sa récupération et sa préparation pour la saison froide à venir.

Les interactions dans l’écosystème du jardin

Chaque taille modifie la dynamique de l’espace vert. En taillant en septembre, on intervient dans un écosystème où nichent oiseaux et insectes. Ainsi, il est judicieux d’être attentif aux nids éventuellement présents et de reconnaître les zones fréquentées par les insectes bénéfiques.

Septembre : Le mois de la préparation

Septembre ne se contente pas d’annoncer l’hiver. C’est une période charnière qui, en sylviculture, se révèle essentielle. La taille en ce mois prépare le terrain pour les mois froids, tout en mettant en place les bases d’un printemps prospère et magnifique à voir.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.