Taille du prunus en septembre : Pourquoi c’est crucial

prunus taille de septembre

Dès l’aurore, alors que la rosée matinale sublime encore les feuillages, de nombreux jardiniers se préparent à un rituel d’importance : la taille du prunus. Bien plus qu’une simple coupe esthétique, cette intervention en septembre se révèle cruciale pour la santé et la vigueur de ces arbres somptueux. Notamment pour les cerisiers ornementaux, où une taille bien maîtrisée permet de contrecarrer certaines maladies redoutées. Zoom sur ce geste de jardinage méconnu du grand public, mais absolument essentiel.

La maladie de la gomme : Fléau des prunus

Avant de s’intéresser à la taille elle-même, il est primordial de comprendre la menace qui plane sur nos prunus : la maladie de la gomme. Ce pathogène s’attaque spécifiquement aux arbres du genre Prunus et provoque l’apparition de résines épaisses et collantes, affectant la croissance et parfois même la longévité de l’arbre.

Signes d’infection

La maladie de la gomme est l’une des principales préoccupations lorsqu’il s’agit de prunus. Voici comment la reconnaître :

  1. Exsudation de gomme : La présence d’une résine collante sur l’écorce est souvent le premier signe d’infection.
  2. Nécroses : Des zones brunâtres ou noires peuvent apparaître sur l’écorce, indiquant des lésions causées par la maladie.
  3. Décoloration des feuilles : Une feuille atteinte peut présenter des taches brunes ou un flétrissement.
  4. Chute prématurée des fruits : Les fruits peuvent tomber de l’arbre avant d’avoir mûri.

La prévention par la taille

Alors, pourquoi septembre est-il considéré comme le mois le plus opportun pour tailler son prunus, en particulier les cerisiers ornementaux? La réponse est directement liée à la maladie de la gomme. En effet, la taille au printemps, période souvent privilégiée pour de nombreux arbres, expose le prunus à un risque accru d’infection. Durant cette période, les plaies causées par la taille sont plus susceptibles d’être colonisées par le pathogène responsable de cette maladie.

En revanche, en septembre, les conditions météorologiques et le cycle de vie de l’arbre créent une symbiose parfaite. La sève circule moins abondamment, ce qui permet à la plaie de cicatriser plus rapidement. De plus, les agents pathogènes sont généralement moins actifs à cette période de l’année, ce qui réduit considérablement les chances d’infection.

Les bénéfices collatéraux d’une taille en septembre

Au-delà de la prévention contre la maladie de la gomme, tailler son prunus en septembre présente d’autres avantages notoires. Cette intervention favorise une meilleure répartition de la lumière au cœur de l’arbre lors des mois d’hiver. Elle prépare également l’arbre pour un nouveau cycle de croissance au printemps suivant, avec des branches bien orientées et une structure solide.

En somme, si la taille du prunus en septembre est un geste technique, elle demeure avant tout une précaution essentielle pour la santé et la beauté de ces arbres majestueux. Chaque coup de sécateur est une promesse pour l’avenir, garantissant à la fois esthétisme et robustesse pour les années à venir.

Méthodologie de taille

La taille de votre prunus doit être réalisée avec attention pour garantir la santé de l’arbre. Voici les étapes recommandées :

  1. Identifiez les branches mortes ou malades : Celles-ci devraient être les premières à être retirées.
  2. Aérez le centre de l’arbre : Éliminez les branches qui se croisent ou celles qui poussent vers l’intérieur. Cela permettra une meilleure circulation de l’air et réduira les risques de maladies.
  3. Taillez les branches de faible vigueur: Ces branches, souvent plus fines, ne portent généralement pas de fruits et peuvent être supprimées pour rediriger l’énergie vers les branches plus robustes.
  4. Respectez l’angle de coupe : Taillez toujours à un angle de 45 degrés, à proximité d’un bourgeon orienté vers l’extérieur.

Conseils de taille par variété

Prunus avium (Merisier)

Prunus avium

  • Quand tailler : La meilleure période pour tailler le cerisier doux est la fin de l’été, après la récolte.
  • Comment tailler : Pour les jeunes arbres, supprimez les branches qui se croisent, afin d’obtenir une charpente bien aérée. Pour les arbres plus âgés, retirez les branches mortes et celles qui semblent affaiblies. Evitez une taille trop sévère pour ne pas stimuler une croissance végétative excessive.

Prunus serrulata (Cerisier japonais ou ornemental)

Cerisier japonais

  • Quand tailler : Taillez en fin d’été ou au début de l’automne, après la floraison.
  • Comment tailler : La taille doit être légère, en éliminant les branches mortes ou malades. Si nécessaire, réduisez les branches pour équilibrer la forme de l’arbre. C’est un arbre qui a naturellement une belle forme, il est donc important de ne pas le tailler de manière trop agressive.

Prunus laurocerasus (Laurier-cerise)

Laurier-cerise

  • Quand tailler : Cette variété peut être taillée à la fin de l’été ou au début du printemps.
  • Comment tailler : Pour les haies, taillez pour maintenir la forme souhaitée. Pour les arbustes isolés, éliminez les branches les plus vieilles pour stimuler une nouvelle croissance et conservez une forme arrondie.

Prunus spinosa (Prunellier ou épine noire)

Prunellier

  • Quand tailler : Il est préférable de tailler le prunellier à la fin de l’hiver ou au début du printemps.
  • Comment tailler : Cet arbuste a tendance à devenir dense. Pour éviter cela, retirez les branches les plus anciennes à la base pour encourager la croissance de nouvelles tiges. Si vous souhaitez le conserver en haie, une taille régulière est nécessaire pour maintenir une forme compacte.

Pour chaque variété, assurez-vous d’utiliser des outils bien affûtés et désinfectés pour prévenir la propagation de maladies et garantir des coupes propres et nettes.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.