Un bébé hérisson dans une main

Pourquoi les bébés hérissons de septembre ont besoin de vous

Alors que septembre marque la saison où les derniers bébés hérissons commencent à explorer leur environnement, la situation globale pour cette espèce reste préoccupante. En effet, au cours des 50 dernières années, leur nombre a chuté de moitié, plaçant l’espèce sur une trajectoire menant potentiellement à son extinction d’ici 2025. Les principales raisons de ce déclin incluent l’expansion urbaine, la perte de forêts et les effets néfastes des pesticides sur l’agriculture.

De surcroît, en Angleterre, où ils étaient autrefois 30 millions dans les années 1950, leur population est tombée à un million, avec une diminution alarmante de 95%. Une étude récente menée dans ce pays met en lumière une baisse supplémentaire de 50% en seulement vingt ans.

Dans ce contexte, la protection des jeunes hérissons de septembre devient d’autant plus cruciale pour la survie de l’espèce.

La naissance des hérissons et le mois de septembre

Le hérisson, cette petite boule piquante qui orne nos jardins, a généralement une période de reproduction qui s’étend de mai à août. Les bébés hérissons, appelés “hoglets”, naissent donc principalement entre juillet et septembre. À cette période, ils commencent à quitter le nid pour explorer leur environnement.

Les défis majeurs des hérissons en septembre

Si la naissance d’un hérisson est un événement merveilleux, elle s’accompagne de nombreux défis. Septembre est le moment où ces jeunes créatures doivent accumuler suffisamment de graisse pour survivre à leur première hibernation. Mais avec la réduction de leurs habitats naturels et la menace constante des prédateurs, la route vers l’hiver est semée d’embûches.

Que faire pour protéger les hérissons en septembre ?

Un bébé hérisson en boule

Il existe plusieurs gestes simples que nous pouvons adopter pour aider ces petites créatures :

  • Laisser un coin sauvage dans son jardin : Des feuilles mortes, des branches et des buissons peuvent créer un abri idéal pour les hérissons.
  • Éviter les pesticides : Ils peuvent décimer la population d’insectes, la principale source de nourriture pour les hérissons.
  • Mettre de l’eau et de la nourriture : Une petite assiette d’eau et des croquettes pour chat peuvent aider ces créatures à accumuler les réserves nécessaires pour l’hiver.
  • Faire attention en jardinant : Avant de tailler, de déplacer des tas de feuilles ou d’utiliser une tondeuse, vérifiez qu’aucun hérisson ne s’y cache.

Les hérissons, des régulateurs naturels essentiels

Les hérissons, au-delà de leur apparence charmante, jouent un rôle écologique primordial dans nos écosystèmes. Ces petits mammifères sont de véritables alliés des jardiniers. En effet, leur régime alimentaire composé majoritairement d’insectes, de vers et de petits nuisibles, leur permet d’agir comme des régulateurs naturels. En dévorant ces petits prédateurs, ils contribuent à maintenir un équilibre sain dans nos jardins et nos forêts, réduisant ainsi le besoin d’utiliser des pesticides et des insecticides chimiques.

Mais leur rôle ne s’arrête pas là. En creusant le sol à la recherche de nourriture, les hérissons favorisent l’aération de la terre, ce qui est bénéfique pour la croissance des plantes. De plus, étant une source de nourriture pour des prédateurs plus gros, ils font partie intégrante de la chaîne alimentaire. Leur disparition pourrait donc avoir des répercussions en cascade, perturbant l’équilibre de nombreux écosystèmes.

Appel à l’action : Protégez nos amis à piquants !

Des bébés hérissons en boule

Face à la situation alarmante des hérissons, il est temps d’agir. Chaque geste compte, et chacun de nous a un rôle à jouer dans leur protection.

  • Soutenez les organisations dédiées : De nombreuses associations se consacrent à la protection et à la réhabilitation des hérissons. Votre soutien, que ce soit sous forme de dons, de bénévolat ou simplement en partageant leurs initiatives, peut faire une réelle différence.
  • Créez un espace ami des hérissons dans votre jardin : Comme mentionné précédemment, quelques gestes simples peuvent aider ces créatures. Mais pourquoi ne pas aller plus loin en aménageant un petit espace dédié dans votre jardin avec un abri pour hérisson ?
  • Sensibilisez votre entourage : Parlez des hérissons, de leur rôle, et des dangers qu’ils encourent à vos amis, votre famille, et vos collègues. Plus nous sommes nombreux à être informés, plus nous avons de chances de faire évoluer les choses positivement.

Les hérissons, bien plus que de simples habitants de nos jardins, sont des gardiens de nos écosystèmes. Prendre soin d’eux, c’est prendre soin de notre environnement.

Le mois de septembre est l’occasion rêvée pour sensibiliser le grand public à la cause des hérissons. Les partager sur les réseaux sociaux, écrire à ce sujet ou simplement en parler à ses proches sont autant d’actions qui peuvent faire la différence.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.