fonte glacier

La fonte des glaciers pourrait entraîner une hausse de 15,4 cm du niveau de la mer d’ici 2100

Des scientifiques français du CNRS viennent de publier une étude sur la perte de masse des glaciers. Selon leurs projections, cette perte sera plus importante que prévu. Ce nouveau modèle mathématique, qui prend en compte des processus précédemment non représentés, a permis de mieux comprendre l’impact du réchauffement sur les glaciers. Les résultats de cette étude soulignent l’importance de prendre des mesures pour limiter la perte de masse des glaciers et protéger les communautés côtières et les îles. Pour en savoir plus sur ces projections et sur les implications de la perte de masse des glaciers, lisez la suite de cet article.

La perte de masse des glaciers sera finalement 14 à 23 % plus élevée que les précédentes projections

Selon une étude de début 2023 à laquelle une équipe française du CNRS a participé, la perte de masse des glaciers sera 14 à 23% supérieure aux projections précédentes. Cette étude repose sur un nouveau modèle mathématique qui prend en compte la perte de masse exacte de chaque glacier connu entre 2000 et 2019 ainsi que des processus précédemment non représentés, tels que la perte de masse due au vêlage d’icebergs et l’effet d’une couverture de débris en surface du glacier.

Les conséquences de ces projections dépendent du niveau de réchauffement :

Dans un scénario où le réchauffement est limité à 1,5 degré Celsius, 49% des glaciers du monde, y compris tous les petits, disparaîtront d’ici 2100, entraînant une hausse de 9 cm du niveau de la mer.
Dans un scénario extrême où le réchauffement atteint 4 degrés, 80% des glaciers disparaîtront, entraînant une hausse de 15,4 cm du niveau de la mer.
Des mesures de limitation du réchauffement peuvent cependant avoir un effet immédiat sur la fonte de certains glaciers massifs situés en Alaska, en Arctique canadien et en Antarctique.

Fonte des glaciers dans la mer

Le changement climatique entraîne une perte de masse des glaciers

Le changement climatique est la principale cause de la perte de masse des glaciers. Les anomalies de chaleur provoquent une fonte précoce, mais il y a aussi des réactions en chaîne qui accentuent la fonte des glaciers. L’effet albédo permet à la lumière et à la chaleur de rebondir sur la neige et la glace, mais moins il y a de surface blanche, moins cet effet est important. De plus, le réchauffement des eaux entraîne des phénomènes tels que les vêlages de glaciers, qui s’effondrent dans l’eau.

La fonte des glaciers a un impact direct sur la montée des eaux

La fonte des glaciers a un impact direct sur la montée des eaux, qui concerne le monde entier. Cela peut avoir des conséquences graves pour les communautés côtières et les îles, qui sont particulièrement vulnérables à la hausse du niveau de la mer.

Les risques pour la planète sont encore plus élevés que ce qui avait été prévu jusqu’à présent

Le 6e rapport du GIEC a déjà mis en lumière le problème de la fonte des glaces et ses conséquences sur la montée des eaux. Cette nouvelle étude confirme l’importance de la situation et montre que les risques sont encore plus élevés que ce qui avait été prévu jusqu’à présent.

La perte de masse des glaciers peut être limitée en prenant des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique

Il est essentiel d’agir rapidement pour protéger les communautés côtières et les îles, et pour préserver les glaciers et leur importance pour l’équilibre écologique de la planète. Les glaciers sont des sources importantes d’eau douce pour de nombreuses régions du monde, et leur fonte peut avoir des conséquences sur la disponibilité de l’eau et sur les écosystèmes qui en dépendent.

Source Numerama

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.