Permis senior et voiture

Les seniors au volant en France : Sommes-nous à la veille d’un grand bouleversement ?

La conduite automobile par les seniors a récemment été au cœur de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux. Alors que des pays comme l’Espagne et la Belgique ont adopté des mesures d’évaluation médicale pour les conducteurs d’âge avancé, la France n’a pas encore emboîté le pas. La question se pose : y a-t-il vraiment un risque pour la sécurité routière concernant les conducteurs seniors en France? Plongeons dans les faits pour y voir plus clair.

Situation préoccupante dans le Rhône

L’analyse des données de 2021 pour le département du Rhône révèle une tendance troublante. Sur les 15 décès causés par des accidents routiers, 14 victimes étaient âgées de plus de 75 ans. Le taux de mortalité pour cette tranche d’âge est de 6,1 pour 100 blessés, bien plus élevé que celui des moins de 65 ans, qui est de 1,6 décès pour 100 blessés. Malgré une faible implication des seniors dans des accidents liés à l’alcool ou aux drogues, leur vulnérabilité est évidente. Si une action législative devait être envisagée, l’accent serait mis sur leur protection plutôt que sur la restriction de leur droit à la conduite.

Des pratiques variées à l’international

L’Espagne, par exemple, impose des contrôles médicaux tous les 10 ans pour les conducteurs âgés de 18 à 65 ans, puis tous les 5 ans après 65 ans. L’Italie suit un régime similaire, avec des contrôles tous les 10 ans jusqu’à l’âge de 50 ans, puis tous les 5 ans jusqu’à 70 ans, et tous les 3 ans ensuite. En revanche, en France, il n’existe actuellement aucune exigence de contrôle médical périodique en fonction de l’âge, sauf pour certaines catégories de permis.

Les bruits de couloir en France

Des rumeurs suggèrent que la France pourrait introduire des tests médicaux pour les conducteurs de plus de 65 ans, portant sur des critères tels que la vision et l’audition. Cependant, Thierry Monchâtre, de la délégation Sécurité routière, a clarifié que, bien que des changements pourraient survenir dans le futur, aucun projet concret n’est à l’ordre du jour.

Des éclaircissements nécessaires

Le débat autour d’une “date d’expiration” pour le permis des seniors n’a pas manqué de provoquer des réactions. Clément Beaune, le ministre des Transports, a clairement indiqué qu’il n’était pas favorable à une telle approche lors d’une récente entrevue. De même, la soi-disant introduction d’un “macaron S” pour les conducteurs âgés a été rapidement démentie par la Sécurité routière, mettant fin à une autre rumeur persistante.

Source : Neozone

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.