bioplante dépolluante

“Neo P1”, la première bioplante capable de purifier l’air intérieur

Vous êtes à la recherche d’une solution innovante pour purifier l’air intérieur de votre maison ? La bioplante Neo P1 pourrait être ce qu’il vous faut. Développée par une start-up française, cette plante biotechnologique a été conçue pour capturer des polluants de l’air intérieur grâce à son ADN modifié.

Une start-up française a développé la première plante biotechnologique capable de capturer le CO2 et les polluants d’intérieur. Baptisée Neo P1, cette plante a été conçue par Lionel Mora et Patrick Torbey dans le cadre de l’incubateur Entrepreneur First à Paris. Selon ses inventeurs, elle est aussi efficace pour purifier l’air que 30 plantes naturelles.

Le pouvoir de la nature

“Depuis trop longtemps, les progrès de la technologie se font au détriment de notre environnement”, explique l’un des cofondateurs de Neoplants. “Il est désormais essentiel d’utiliser notre talent humain en innovant afin de la considérer comme un allié et de travailler avec elle, plutôt que de la consommer.”

Une plante efficace contre les polluants

L’ADN de Neo P1 a été modifié pour capter le CO2 et quatre autres polluants de l’air intérieur. Contrairement aux plantes ordinaires, qui captent parfois les composés organiques volatils (COV) mais finissent par les accumuler, Neo P1 est capable de transformer les COV en eau, sucres, acides aminés et oxygène.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Neoplants (@neoplantsofficial)

Un produit innovant encore indisponible en France

Les concepteurs de Neo P1 ont déclaré à 20 Minutes que c’était “la première génération de plantes biotechnologiques, qui sont non seulement capables de capter mais aussi d’éliminer les polluants de l’air”. Ils espèrent développer cette technologie pour passer de l’intérieur à l’extérieur et s’attaquer à la qualité de l’air et au climat.

Un entretien facile pour une plante autonome

La bioplante Neo P1 est plus autonome que ses congénères naturels grâce à un réservoir installé dans son pot qui permet de l’arroser de façon autonome pendant deux semaines tout en maximisant l’échange d’air entre la plante et le substrat. Malheureusement, ce produit innovant n’est pas encore disponible en France.

La régulation européenne actuellement prend trois ans et demi à quatre ans à partir du dépôt du dossier d’autorisation de mise sur le marché.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.