Pompe à chaleur : Quel est l’état du marché en 2023 ?

Marché de la pompe à chaleur

La France intensifie ses efforts pour atteindre ses objectifs climatiques à travers diverses initiatives. Parmi elles, les pompes à chaleur (PAC) se positionnent comme un élément central de la décarbonation et de la transition énergétique. L’augmentation de la production et des ventes, couplée à des incitations gouvernementales, met en lumière l’engouement croissant pour ces dispositifs. Nous explorons ici les développements récents qui font des pompes à chaleur un acteur incontournable de l’avenir énergétique de la France.

Extension des capacités de production

Le groupe Atlantic, conscient de la demande croissante pour les technologies de pompes à chaleur, a annoncé l’ouverture d’une extension de 6 000 m2 sur son site de production à Billy-Berclau, dans le Pas-de-Calais, en 2024 (source : le monde). Cette expansion vise à augmenter la capacité de production pour répondre à l’intérêt croissant des consommateurs et des entreprises pour cette technologie écologique.

Objectif ambitieux : Triplement de la production

Emmanuel Macron, le président français, a récemment mis en lumière l’ambition nationale de tripler la production de pompes à chaleur d’ici 2027 (source : le figaro). L’objectif est clair : produire un million d’unités par an. Cette déclaration fait partie d’une vision plus large visant à établir une filière française robuste de production de pompes à chaleur, alignée sur les objectifs de planification écologique du pays.

Croissance soutenue des ventes

La popularité des pompes à chaleur ne cesse de croître en France. En 2021, le marché a connu une augmentation significative des ventes, avec 1 million d’unités vendues, soit une croissance de 35% par rapport à 2020. L’année 2022 a également témoigné d’une augmentation des ventes avec 346 000 unités vendues, marquant une hausse de 20% par rapport à l’année précédente.

Incitations gouvernementales et objectifs de remplacement

Les incitations gouvernementales jouent un rôle crucial dans l’adoption des pompes à chaleur. Bien que les PAC air-air soient exclues du crédit d’impôt transition énergétique (CITE), elles restent éligibles au dispositif des certificats d’économies d’énergie. Par ailleurs, dans le cadre de ses engagements climatiques, le gouvernement vise la suppression de 75 % des chaudières au fioul et une réduction d’environ 20 % de celles au gaz d’ici 2030, au profit des pompes à chaleur.

Engouement populaire

L’intérêt pour les pompes à chaleur ne se limite pas aux déclarations politiques. Une hausse remarquable de 70% des appels de clients se renseignant sur les pompes à chaleur a été enregistrée chez IZI by EDF en une semaine seulement. Le gouvernement a érigé ces dispositifs en “alliées privilégiées de la transition” et en “produits clés de la décarbonation”, reflétant ainsi l’engouement général pour cette technologie.

Défis et opportunités : Contenu local vs importations

Malgré l’engouement local, un défi persiste : une grande part du contenu des pompes à chaleur produites en France provient de l’étranger. Seulement 60% de leur contenu est français, la majorité de l’électronique étant importée d’Asie. Cette situation soulève des questions sur la nécessité d’augmenter la part de contenu local dans la production de ces dispositifs, en alignement avec l’ambition de créer une filière française robuste de production de pompes à chaleur.

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.