Tailler sa haie après le 15 mars : Que risquez-vous ?

tailler sa haie apres le 15 mars

Alors que le printemps éveille nos envies de jardinage, une date clé mérite notre attention : le 15 mars. Passer outre cette limite pour tailler sa haie peut non seulement impacter notre environnement local mais aussi peser lourd sur notre portefeuille. Découvrons ensemble pourquoi.

Respectez la nature, respectez la loi

Au-delà de l’embellissement de nos jardins, tailler ses haies après le 15 mars s’avère être une pratique réglementée, encadrée par des règles précises visant à protéger la faune, en particulier pendant la période de nidification. Ignorer ces directives peut entraîner des sanctions significatives.

Pourquoi le 15 mars est-il si crucial ?

Cette date marque le début de la saison de nidification pour de nombreux oiseaux, qui trouvent dans les haies un refuge sûr pour élever leur progéniture. Des restrictions spécifiques, inscrites dans l’arrêté du 24 avril 2015, interdisent la taille des haies en période de reproduction, principalement pour les agriculteurs. Cependant, la LPO étend cette recommandation à tous, soulignant l’importance écologique de ces espaces verts.

La réglementation variable d’une région à l’autre

Les réglementations concernant la taille des haies après le 15 mars varient considérablement d’une région à l’autre en France, principalement en fonction des directives locales et des arrêtés préfectoraux. En général, il n’existe pas de loi nationale interdisant spécifiquement aux particuliers de tailler leurs haies après cette date. Cependant, pour les agriculteurs, l’arrêté du 24 avril 2015 impose de ne pas tailler les haies du 1er avril au 31 juillet pour protéger la période de nidification des oiseaux, sous peine de sanctions sévères​​​​.

La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) recommande aux particuliers de ne pas tailler les haies du 15 mars au 31 juillet pour les mêmes raisons écologiques, bien qu’il n’y ait pas de sanctions spécifiées pour les contrevenants dans le Code de l’environnement ou le Code rural à l’égard des particuliers. Cependant, des arrêtés municipaux ou préfectoraux spécifiques peuvent interdire la taille des haies pendant cette période, donc il est vivement conseillé de vérifier auprès de votre mairie les règlements applicables dans votre commune​​.

Pour les périodes autorisées, il est recommandé de tailler les haies entre le 1er août et le 14 mars, évitant ainsi la période de nidification principale des oiseaux. Cela permet de minimiser l’impact sur la biodiversité locale et de respecter la vie sauvage.

Même en l’absence de lois spécifiques pour les particuliers, prendre en compte les recommandations de la LPO et des règlements locaux est important pour l’environnement et la biodiversité de votre région​​.

Avant de procéder à la taille de vos haies, il est donc essentiel de vous renseigner sur les réglementations en vigueur dans votre commune.

Connaître les risques : amendes et sanctions

Même si le Code de l’environnement et le Code rural ne sanctionnent pas directement les particuliers, des arrêtés municipaux ou préfectoraux peuvent imposer des amendes pour la taille des haies hors délai. Les conséquences peuvent être d’autant plus graves si cette action porte atteinte à la faune protégée, avec des peines pouvant atteindre 3 ans de prison et 150 000 € d’amende.

Votez pour cet article

Chris L

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de mes sites et notamment sur Infobourg avec le jardinage et l'équipement de la maison. Je vous partage toutes les astuces utiles dénichées ça et là pour que vous ne manquiez rien des dernières trouvailles.