Isolation thermique : Les matériaux les plus efficaces

L’isolation thermique de votre maison est-elle à jour ? Si ce n’est pas le cas, vous pourriez être en train de gaspiller de l’énergie et de l’argent inutilement avec une passoire thermique. La mauvaise isolation thermique est à l’origine de nombreux problèmes, allant du froid en hiver au surchauffement en été, en passant par des factures d’énergie élevées. Mais il existe des solutions pour améliorer l’isolation thermique de votre maison et faire des économies. Dans cet article, nous allons vous présenter les matériaux les plus efficaces pour l’isolation thermique.

Les inefficacités thermiques, qui entraînent un gaspillage énergétique et financier extrême sans parler de l’émission de gaz à effet de serre, sont une question complexe qui nécessite la prise en compte de nombreux éléments tels que l’écologie, l’économie, les questions sociales et plus encore. Heureusement pour les personnes vivant en France, il existe des aides de l’État pour aider à la rénovation de l’isolation thermique des bâtiments anciens lorsqu’elle est intégrée dans les nouvelles constructions.

Les meilleurs isolants thermiques

Lorsqu’il s’agit d’utiliser l’isolation thermique dans la construction, les possibilités sont nombreuses. Que vous optiez pour des options minérales, végétales, animales ou synthétiques pour votre projet, chacune présente des avantages et des inconvénients qu’il convient de prendre en compte avant de prendre une décision.

Lorsque vous rénovez ou construisez un nouveau bâtiment, l’isolation doit être votre priorité. L’isolation des combles et des planchers peut bénéficier de l’initiative populaire d’aide d’État à 1€, ce qui la rend plus abordable que jamais. Selon que vos combles sont occupés ou non, vous pouvez choisir parmi différents types d’isolants.

La laine de verre

Pose de laine de verre

La laine de verre est de loin l’isolation des combles la plus utilisée dans le monde. Vous pouvez l’acheter en rouleaux ou en panneaux pour les combles aménageables et en flocons à souffler pour les combles perdus, ce qui rend l’installation rapide et rentable. En outre, la laine de verre présente toute une série d’autres avantages, notamment sa légèreté, son ininflammabilité avec un revêtement pare-vapeur et son prix abordable ! Bien qu’il ait des défauts évidents, ce matériau met du temps à se stabiliser et finit par perdre toute son efficacité.

Malheureusement, la production de ces matériaux nécessite une quantité excessive d’énergie ainsi que des processus de recyclage difficiles qui ne font que s’ajouter à un bilan écologique déplorable. Il est également connu pour provoquer une irritation des yeux et des poumons en raison des fibres libérées par le produit lui-même..

La laine de roche

Pose de laine de roche

La laine de roche présente des caractéristiques similaires à celles de la laine de verre, mais elle est capable de mieux résister à l’humidité et son prix est plus élevé en raison de sa nature dense. Bien qu’elle soit fabriquée à partir de roche volcanique non renouvelable, la laine de roche présente les mêmes inconvénients que toute autre forme d’isolation. De plus, elle augmente le poids et le compactage, ce qui se traduit par un coût élevé pour les consommateurs.

La laine de lin

Le lin comme isolant thermique

La laine de lin est similaire à la laine de roche et à la laine de verre en ce sens qu’elle possède de grandes capacités de régulation de l’hygrométrie, mais peut absorber beaucoup plus d’eau. Elle offre également de nombreux avantages, comme le fait d’être un produit écologique fabriqué à partir de fibres textiles recyclées, de n’avoir aucune émission de composés nocifs dans l’environnement et de ne pas nécessiter d’énergie pour sa production ou son élimination. Le seul inconvénient est son prix plus élevé par rapport aux autres types de matériaux d’isolation.

La laine de chanvre et la laine de coton

Laine de coton

La laine de chanvre et le coton absorbant sont tous deux de qualité comparable à la laine de lin, mais leur prix est plus élevé que celui de leurs homologues minéraux.

La laine de bois

Laine de bois pour isoler la maison

La laine de bois est un excellent isolant thermique et acoustique, écologique, naturel et durable. Mieux encore, ces panneaux sont recyclables ! Elle présente en outre l’avantage d’être idéale pour les nouvelles constructions comme pour les rénovations. Bien que le prix soit légèrement supérieur à celui des matériaux minéraux traditionnels, cette option écologique vous permettra d’économiser de l’argent sur le long terme, ce qui en fait un investissement intéressant.

La ouate de cellulose

Plaques de ouate de cellulose

La ouate de cellulose, qui est composée de papier journal recyclé, est une solution efficace et durable en matière d’isolation. Non seulement elle peut être fabriquée à un prix compétitif tout en consommant un minimum d’énergie, mais ses excellentes capacités d’insonorisation en font l’option idéale pour tout projet, quel que soit votre budget. Le fait qu’il soit 100 % recyclable rend ce matériau non seulement rentable, mais aussi écologique !

Le liège

Le liège comme isolant thermique

Le liège est un superbe isolant thermique et acoustique qui est un matériau biosourcé respectueux de l’environnement. Il se présente sous forme de feuilles ou de granulés pour les greniers dont l’isolation est manquante, mais il peut malheureusement être plus cher que d’autres solutions.

D’où vient la deperdition de chaleur

La distinction entre une maison isolée et une maison non isolée en ce qui concerne les pertes de chaleur est évidente. Voici les deux principaux facteurs qui les distinguent :

  1. Le toit est particulièrement sujet aux pertes de chaleur en raison de sa confrontation incessante avec le vent, de l’importante surface en communication avec l’intérieur et l’extérieur, ainsi que de sa situation au point le plus élevé d’un bâtiment. L’ensemble de ces facteurs fait que cette zone est responsable de 30% de la dissipation d’énergie totale.
  2. Saviez-vous que jusqu’à 20 % des pertes de chaleur dans les bâtiments peuvent être attribuées à une isolation insuffisante des murs ? Si l’isolation par l’extérieur est régulièrement utilisée lors des rénovations, elle n’est pas aussi courante pour les nouvelles constructions ; pourtant, cette méthode s’avère être la plus efficace.
  3. Le vitrage représente 15 % des pertes de chaleur, il est donc de plus en plus important de remplacer les fenêtres à simple vitrage par des options modernes à triple vitrage. Les maisons plus anciennes devraient être rénovées dès que possible pour s’assurer qu’elles sont correctement isolées et efficaces sur le plan énergétique.
  4. Enfin, le sol de base représente 10 % des pertes, principalement dans les maisons anciennes. Aujourd’hui, les nouvelles habitations sont de plus en plus souvent construites sur un vide sanitaire afin de faciliter l’isolation du sol.

Les améliorations de l’isolation thermique peuvent entraîner une augmentation de température de l’ordre de 2 à 3 degrés dans la maison.

Photo of author

Chris L.

Bonjour, j'ai plusieurs passions que je tente de partager avec vous au travers de ce site notamment l'écologie et le bien-être.
Laisser un commentaire